•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un agent de police ontarien accusé d'avoir injustement arrêté deux journalistes

Autopatrouille de la police de Hamilton
Un agent de la police de Hamilton fait face à plusieurs accusations en lien avec l'arrestation de journalistes. Photo: Radio-Canada / Dave Beatty
CBC

L'agent Jeff Todoruck a été accusé d'abus illégal ou inutile d'autorité en lien avec un incident s'étant produit sur la scène d'un accident mortel de la route au printemps 2017.

Le policier y avait arrêté deux photojournalistes : Jeremy Cohn, de Global News TV, et Dave Ritchie, un journaliste indépendant.

À la suite de la première comparution en cour de M. Todoruck mercredi, cinq chefs d'accusations ont été portées contre lui dont deux pour conduite déshonorante, deux pour négligence volontaire dans l’exercice de ses fonctions et un pour abus illégal ou inutile d'autorité.

Bien que l'agent ait arrêté deux journalistes, les accusations ne sont liées qu'à l'arrestation de M. Cohn. L'audience publique découle d'une plainte au directeur de l'examen indépendant de la police émise par sa compagnie, Global News.

La première comparution de M. Todoruk n'a duré qu'un peu plus de 10 minutes, parce que le conseiller-auditeur Greg Walton a repoussé de six semaines la prochaine audience afin de donner aux avocats travaillant sur le dossier le temps de se préparer adéquatement.

La date de la prochaine comparution devrait être décidée le 6 mai au matin à la suite d'une téléconférence entre les différents partis impliqués.

L'incident

M. Ritchie rapporte que lorsque lui et son homologue sont arrivés sur les lieux, l'agent Todoruck aurait traité les journalistes d'ordures, ce qui aurait entraîné une prise de bec qui s'est soldée par le plaquage au sol du journaliste suivi de son arrestation.

M. Todoruck reprochaint au journaliste d'obstruction à la justice et de résistance à l'autorité. Ces accusations ont pourtant été levées après que le journaliste a payé une amende de 250 $ et se soit engagé à faire dix heures de travaux communautaires.

Quant à lui, M. Cohn a été relâché sans accusations. Il poursuit maintenant la police de Hamilton pour la somme d'un million de dollars.

Toronto

Justice