•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Francophonie et diversité célébrées à Calgary

Vue sur une jeune fille qui porte des lunettes. Elle tient dans ses mains un drapeau où il est écrit: organisation internationale de la francophonie.
Tous les 20 mars, les francophones de partout à travers le monde fêtent la langue française. Photo: Radio-Canada / Louise Moquin
Radio-Canada

Des célébrations ont pris place, mercredi, à l'Hôtel de Ville de Calgary pour souligner la Journée internationale de la Francophonie. Remises de prix, performances musicales et lever du drapeau étaient au menu.

« Notre histoire ici sur ces terres est une histoire autochtone, mais aussi francophone », a lancé le maire de Calgary Naheed Nenshi qui prenait part à la cérémonie.

Dans un discours majoritairement en français, ce dernier a également souligné l’importance de célébrer la diversité et l’inclusion dans la métropole.

Carole-Anne Brodeur, enseignante à l’école d’immersion Calgary French International, a justement voulu prouver l’étendue cette diversité en Alberta en faisant participer ses élèves à la Journée internationale de la Francophonie.

On cherche toujours des événements pour promouvoir la francophonie et leur montrer que ça existe partout. C'est bien que je leur dise que la francophonie est là en Alberta [...], mais je trouve que c'est encore mieux de la vivre.

Carole-Anne Brodeur, enseignante à l’école d’immersion Calgary French International
Vue sur des enfants qui sont de dos. Ils font face à des gens assis à l'extérieur devant une bâtisse.Des enfants d'une école d'immersion de Calgary ont participé au lever du drapeau et au chant de l'hymne national dans le cadre de la Journée internationale de la francophonie. Photo : Radio-Canada / Axel Tardieu

Les participants ont également rappelé pourquoi parler français est important malgré les défis que cela comporte en contexte minoritaire.

« J'ai eu la chance de voyager à travers le monde et d’utiliser mon français. Maintenant depuis que je suis en Alberta, je continue d'utiliser le français en travaillant avec des fournisseurs qui sont au Québec. Le français est important. », souligne Claude Vilgrain, homme d'affaires et ancien joueur de hockey récompensé, mercredi, pour sa contribution à la francophonie albertaine.

De son côté, Suzanne de Courville Nicol, la présidente du Bureau de visibilité de Calgary, encourage les francophones à engager une discussion en français avec d’autres Calgariens qu’ils soient des connaissances ou des inconnus.

« Commençons la conversation et dites tout simplement: bonjour! », suggère-t-elle.

D’après le dernier recensement de Statistique Canada, 268 000 Albertains maîtrisaient le français en 2016. Il s’agit d’une augmentation de 43 000 locuteurs en dix ans.

Avec des informations d’Axel Tardieu

Alberta

Francophonie