•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Société de gestion de la Zone portuaire : quatre employés licenciés

Les halles de la Zone portuaire

Zone portuaire de Chicoutimi

Photo : Radio-Canada

Mélyssa Gagnon

La Société de gestion de la Zone portuaire de Chicoutimi a licencié quatre employés, mercredi, dont sa directrice des opérations.

Le directeur général de l’organisme, Fabien Hovington, confirme qu’un exercice de restructuration majeur a été mis en branle au cours des derniers jours pour des raisons financières et que quatre employés permanents perdent leur emploi.

Selon nos informations, outre la directrice des opérations, les employés touchés sont l’adjoint du directeur général, le responsable des activités et un employé du parc des Mille lieux de la colline.

Joint par téléphone, Fabien Hovington n’a pas voulu commenter. Il a précisé que l’annonce des licenciements, livrée mercredi aux personnes concernées, a été pénible pour la direction et que la décision a été prise « à contrecœur ».

Le DG a toutefois fait parvenir une ébauche de communiqué à Radio-Canada, dans lequel la direction rappelle que les récentes coupes budgétaires imposées par Saguenay ont fait mal à la Zone portuaire. L’enveloppe annuelle de 3,3 millions de dollars accordée par la Ville a été amputée de 700 000 $.

La Société de gestion de la Zone portuaire de Chicoutimi a dû procéder à une réorganisation administrative et opérationnelle d'envergure.

La Société de gestion de la Zone portuaire de Chicoutimi

Le conseil d’administration vient tout juste d'entériner un plan de restructuration. D’autres coupes sont à prévoir au sein de l’organisme sans but lucratif (OSBL), qui doit sabrer dans les dépenses.

Il n’a pas été possible de joindre le président du conseil d’administration, René-Philippe Harvey, pour obtenir ses commentaires.

Saguenay–Lac-St-Jean

Affaires municipales