•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un refuge pas comme les autres pour les animaux exotiques abandonnés de Thunder Bay

Un homme qui tient un lézard géant.
Mayson Bilton, de Sleeping Giant Exotics, pose avec Titan, un Tégu d'Argentine qui mesure près de 1,5 m Photo: CBC/Amy Hadley
Radio-Canada

Mayson Bilton recueille depuis un peu plus d'un an des reptiles et autres animaux exotiques abandonnés à Thunder Bay.

M. Bilton est copropriétaire de Sleeping Giant Exotics, un projet qui a démarré en 2018 après qu'il a remarqué un besoin dans la ville.

C’est pas mal unique à Thunder Bay, raconte-t-il. Il y a beaucoup de refuges pour les chats et les chiens, mais nous semblons être les seuls pour tout ce qui va au-delà [de ces animaux].

Il affirme qu'il reçoit fréquemment des appels de gens à la recherche d'un toit pour un serpent ou un autre animal à sang froid.

Un reptile dans un terrarium.Jafar est un serpent-roi de Californie qui a été confié à Sleeping Giant Exotics. Photo : CBC/Amy Hadley

Si le refuge est encore relativement nouveau, la passion des reptiles ne date pas d’hier pour Mayson, qui en a déjà fait l’élevage.

Il a cessé lorsqu’il s’est rendu compte que beaucoup de reptiles étaient abandonnés.

Un homme tenant un reptile.Mayson affirme que c'est Hank, un dragon barbu, est un des animaux qui l'a inspiré à fonder Sleeping Giant Exotics. Photo : CBC/Amy Hadley

Il a alors décidé de les recueillir et de travailler de près avec la Société ontarienne pour la prévention de la cruauté envers les animaux et les autres refuges lorsqu’ils ne sont pas équipés pour en prendre soin.

Selon lui, trop de personnes choisissent d’adopter un reptile sans savoir quels sont les engagements à long terme.

Une tortue sur de la paille.Goliath, une tortue à éperons âgé de 4 ans, est petite pour le moment mais pourrait atteindre un poids de 70 kilos. Photo : CBC/Amy Hadley

Pour cette raison, il a décidé, grâce à Sleeping Giant Exotics, de se concentrer sur l’aspect éducation.

Il demande aux personnes intéressées à adopter un reptile de bien se renseigner avant de prendre leur décision, notamment sur la taille qu’il peut atteindre, sur son régime alimentaire, qui peut changer au fil du temps, et sur la présence de vétérinaires dans la région qui peuvent le soigner.

Un homme derrière un kiosque en train de parler à deux personnes, dont une qui tient dans ses bras un lézard.Mayson se déplace régulièrement à des événements pour à fois divertir et éduquer le public. Photo : CBC/Amy Hadley

Le refuge cherche à ouvrir un emplacement permanent que le public pourra visiter, et vise l'été pour y parvenir.

Avec les informations de CBC

Animaux

Société