•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Parti de l'indépendance de l'Alberta sera aussi dans la course

Vue sur d'une photo officielle d'un homme aux cheveux gris qui porte des lunettes, un veston et une cravate.
Dave Bjorkman, chef par interim du Parti de l'indépendance de l'Alberta Photo: Site web/Parti de l'indépendance de l'Alberta
Radio-Canada

Le Parti de l'indépendance de l'Alberta s'ajoute aux autres partis qui se retrouveront sur le bulletin de vote des Albertains aux prochaines élections provinciales, qui ont lieu le 16 avril prochain.

Élections Alberta a donné, mercredi, un statut officiel à ce parti, dont le chef par intérim, Dave Bjorkman, rêve « d'une Alberta souveraine et indépendante d’Ottawa ».

« Le parti est maintenant enregistré, car il a réussi à présenter le nombre suffisant de candidats à travers la province comme la loi le requiert », explique Drew Westwater, directeur général adjoint des élections d'Élections Alberta.

Selon la loi albertaine, puisque la campagne électorale est lancée, un parti peut obtenir le statut de parti officiel lorsqu’il a au moins 44 candidats. Sur son site web, le Parti de l'indépendance de l'Alberta en présente déjà une soixantaine.

Sa mission

Selon sa page web officielle, ce nouveau parti tentera d'avoir un candidat dans toutes les circonscriptions de la province. Leur objectif est de former le prochain gouvernement de l’Alberta.

« Ensemble, nos stratégies mèneront l’Alberta vers la souveraineté, le droit à l’autogouvernance et, ultimement, l’indépendance », est-il écrit sur le site web du nouveau parti politique, qui utilise, à quelques reprises, le terme de « nation de l’Alberta ».

D’après sa plateforme électorale, le nouveau parti veut mettre fin à la péréquation et organiser un référendum, dans les quatre mois suivant les élections, sur la séparation de l'Alberta avec le reste du Canada.

Le parti veut en plus s’assurer que l’impôt à taux unique dans la province soit le plus bas en Amérique de Nord et que les Albertains qui gagnent moins de 45 000 $ par année n'aient pas à payer d’impôts.

Notre dossier sur les élections provinciales 2019 en Alberta

Alberta

Politique provinciale