•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sans travail aux États-Unis, R. Kelly veut aller chanter à Dubaï

Le chanteur R. Kelly marche dans les couloirs d'un bâtiment qui abrite des salles d'audience du comté de Cook, entouré des caméras et microphones de nombreux médias présents.
Le chanteur R. Kelly (à gauche) s'est présenté à une audience pour une affaire de non-paiement de pension alimentaire, à Chicago. Photo: Getty Images / Nuccio DiNuzzo
Radio-Canada

R. Kelly a demandé à un juge de lui permettre de voyager au Moyen-Orient afin d'y offrir plusieurs spectacles, car il a besoin d'argent.

Le chanteur a expliqué qu’il a des problèmes à se trouver des contrats aux États-Unis depuis son arrestation pour abus sexuels en février dernier. À cause des accusations, il ne peut sortir de l’Illinois, à moins qu'un juge n'approuve un voyage à l'extérieur de l'État.

Selon les documents de cour déposés à Chicago, R. Kelly devrait faire de trois à cinq concerts à Dubaï. On n’y précise pas où il jouerait et combien il gagnerait pour ces prestations.

On y apprend aussi que R. Kelly a des problèmes à payer sa pension alimentaire, ses frais juridiques et d’autres frais. Il attribue ses problèmes financiers aux annulations de concerts dans l'Illinois et d’un contrat avec une maison de disques, de même qu'à la suppression de ses chansons des services de diffusion en continu.

Les documents indiquent aussi que R. Kelly ne présente aucun risque de fuite, affirmant que les Émirats arabes unis ne mettraient jamais en danger leur relation avec les États-Unis pour héberger un fugitif.

La prochaine présence en cour du chanteur est prévue vendredi.

Avec les informations de Associated Press

Célébrités

Arts