•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Mexicains sur les pentes du mont Tremblant

Roberto Carlos Collazo, sa femme, ses enfants et sa nièce n'ont pas hésité à mettre le cap sur le Canada pour passer leurs vacances.

Photo : Radio-Canada

Olivier Bachand

Plus de 400 000 Mexicains ont visité le Canada en 2018, un record. Le nombre de touristes mexicains est en forte croissance depuis qu'Ottawa leur permet d'entrer au pays sans obtenir de visa. Et certains d'entre eux se laissent charmer par nos hivers.

Il n'est pas rare d'entendre des gens converser en espagnol au sommet du mont Tremblant. Pour de nombreux touristes mexicains, faire du ski dans le froid de l'hiver québécois est une expérience exotique.

En plein mois de mars, Roberto Carlos Collazo, sa femme, ses enfants et sa nièce n'ont pas hésité à mettre le cap sur le Canada pour y passer leurs vacances. « On nous a conseillé de venir ici parce que les gens sont gentils et que c'est un endroit idéal pour faire du ski », explique le père de famille.

Pourquoi ne pas aller plutôt aux États-Unis, un pays situé plus près du Mexique? « En partie à cause de Donald Trump, et parce que je préfère le Canada », dit Roberto en riant.

Pour ces Mexicains, le ski est une passion. Par le passé, ils sont déjà allés skier à Whistler et à Banff, dans les Rocheuses. « J'aime l'adrénaline et aller vite », confie Mariana, la fille de Roberto, âgée de 22 ans. Et les Collazo ne se formalisent pas de l'hiver. « Je préfère porter un manteau qu'un maillot de bain », blague Roberto fils.

Un marché prometteur pour Tremblant

Si on les croisait rarement il y a quelques années, les touristes mexicains sont de plus en plus nombreux à dévaler les pentes du mont Tremblant. « On l'entend, les commerçants nous en parlent, on le voit dans les restaurants, on le voit à la location », indique le directeur des ventes de la station, Alexandre Caron. Depuis trois ans, il participe à des foires commerciales au Mexique pour promouvoir le centre de ski auprès des voyagistes mexicains.

Selon lui, les touristes mexicains représentent un marché très prometteur. « Je ne crois pas qu'on a le plein potentiel, je crois que ce n'est que le début. Les Mexicains achètent pour leurs vacances ce qui est à la mode, ce qui est tendance, ou ils vont aller, là où la famille est déjà allée. Donc là, on commence à voir une progression, il y a de plus en plus de visiteurs, le mot va s'étendre au Mexique. »

Le centre de ski fait des efforts pour s'adapter à cette nouvelle clientèle. Des brochures et des leçons de ski leur sont offertes en espagnol.

La levée des visas à la source de la hausse

C'est la levée de l'obligation d'obtenir un visa pour entrer au pays, en décembre 2016, qui explique en grande partie la hausse du nombre de touristes mexicains au pays.

Selon Tourisme Laurentides, leur nombre a bondi de près de 50 % de 2015 à 2017 dans la région, pour atteindre 13 000 personnes. À l'échelle du Québec, l'augmentation a été de 75 % au cours de la même période, pour un total de 117 000 touristes en 2017.

On remarque la même tendance à Montréal, alors que plus de 100 000 Mexicains ont foulé le sol de la métropole l'an dernier, un record. Tourisme Montréal prévoit qu'ils seront encore plus nombreux dans les années à venir.

C'est un marché important en termes de population, une classe moyenne et supérieure qui est en forte croissance, qui a des sous et qui veut voir d'autres choses que les États-Unis. Donc, c'est un marché très très important, porteur pour le Canada.

Pierre Bellerose, vice-président de Tourisme Montréal

Parmi les touristes étrangers, les Mexicains représentent le cinquième contingent en importance dans la métropole, derrière les Américains, les Français, les Chinois et les Britanniques.

Tourisme

Société