•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ménage de printemps nécessaire à Thunder Bay selon un collectif environnemental

Des déchets sur le bord d'une rue.
La fonte de la neige a révélé une importante quantité de déchets, entre autres sur ce trottoir de la rue Simpson, près du centre-ville du secteur Fort William. Photo: Radio-Canada / Miguel Lachance
Radio-Canada

Le groupe de bénévoles Standup4CleanUp affirme que la Municipalité et les citoyens devraient en faire davantage pour garder la ville propre et respectueuse de l'environnement.

C’est le message que veut lancer le fondateur du groupe, Joshua Hewitt, alors que la fonte des neiges laisse place à d’importantes quantités de déchets le long des rues et dans les stationnements.

Il croit que beaucoup de gens ont un manque de connexion avec la communauté et que malheureusement c’est un thème commun à travers la ville de voir les parcs et les lieux patrimoniaux recouverts d’une quantité massive de détritus.

Un homme posant près d'un chariot d'épicerie renversé.Joshua Hewitt aimerait que la Ville de Thunder Bay soit plus proactive pour réduire la quantité de déchets jetés dans les rues et les parcs. Photo : CBC/Christina Jung

M. Hewitt affirme que cela a non seulement un impact négatif sur l’environnement, mais aussi sur l’image véhiculée par la ville à ses visiteurs.

Le groupe a déja prévu environ 100 heures de nettoyage un peu partout dans la ville dans les prochaines semaines.

Deux personnes portant des vestes de sécurité près d’un vélo auquel est accroché un chariot.Une de ces séances de nettoyage s’est déroulée mercredi après-midi sur la rue Simpson près de Grace Place, un organisme de charité. Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

M. Hewitt a créé StandUp4CleanUp en 2016 lorsqu’il a remarqué un manque de fierté, alors qu’il ne voyait pas d’actions prises pour nettoyer les rues après la fonte de la neige.

J’habitais à l’Armée du Salut et à ce moment-là je cherchais une façon de m’impliquer dans la communauté, raconte-t-il.

J’ai décidé de sortir, de pousser un chariot d’épicerie et j’ai ramassé 12 sacs de déchets, et à partir de là nous avons décidé de commencer à organiser des événements.

Joshua Hewitt, fondateur de StandUp4CleanUp

Joshua Hewitt confie qu’en 2018 le groupe a collecté près de 7 tonnes de déchets et s’attend à en ramasser autant cette année, sinon plus.

Malgré tout ce qui se passe en matière d’éducation et que les gens peuvent voir ce qu’on fait à travers la ville, il semble y avoir encore une importante présence de déchets, surtout cette année, qui semble être pire que l’an passé.

Joshua Hewitt, fondateur de StandUp4CleanUp

M. Hewitt ajoute que cette année il a trouvé jusqu’à maintenant beaucoup de déchets dangereux comme des seringues.

Il souhaite aussi que les fumeurs prennent leur responsabilité, expliquant qu’il a vu de nombreux paquets de cigarettes jetés sur le bord des rues, en plus des mégots.

Avec les informations de CBC

Environnement

Société