•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des opérations chirurgicales reportées à Amos en raison d'un manque de personnel

Centre hospitalier d'Amos
Centre hospitalier d'Amos Photo: Radio-Canada / Émélie Rivard-Boudreau
Jean-Marc Belzile

C'est maintenant au tour du département de chirurgie à l'hôpital d'Amos de subir les conséquences du manque de personnel infirmier. Toutes les interventions chirurgicales électives pourraient être reportées au cours des prochaines semaines si la situation ne se règle pas sous peu. Seuls les cas urgents et semi-urgents seront traités.

Les listes d'attente pour subir une intervention chirurgicale s'allongent à Amos depuis quelques semaines. En peu de temps, des employés sont partis à la retraite ou en congé de maternité et d'autres se sont retrouvés en congé de maladie. Une situation qui fait en sorte que le personnel qui est demeuré en poste est débordé.

L'Hôpital d'Amos est le principal centre de chirurgie en Abitibi-Témiscamingue. Il compte trois salles d'opération qui sont normalement utilisées à temps plein et une autre à temps partiel.

Des chirurgiens d'Amos nous ont confié que certaines salles d'opération sont fréquemment fermées depuis plusieurs semaines en raison du manque de personnel infirmier. Les chirurgiens sont prêts à opérer, mais ne peuvent pas le faire, puisque les salles sont fermées.

Ces docteurs affirment que la situation est loin de s'améliorer et qu'il est important que le Centre intégré de santé et de services sociaux intervienne rapidement.

Le CISSS-AT a refusé de commenter, mais admet que l'unité de chirurgie fait face à une pénurie de main-d'œuvre en raison de congés maladie et de départs à la retraite d'employés qui ne sont pas remplacés.

La direction affirme qu'une proposition a été faite afin de diminuer le nombre d'opérations chirurgicales par mois à Amos, le temps de trouver une solution. Si celle-ci est entérinée, toutes les interventions non urgentes seront reportées et seuls les cas urgents et semi-urgents seront traités.

Une rencontre a d'ailleurs lieu mercredi soir afin de discuter de cette problématique.

Abitibi–Témiscamingue

Établissement de santé