•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La C.-B. lance une campagne de vaccination contre la rougeole

Une personne reçoit un vaccin contre la grippe.
Le vaccin sera administré par des infirmiers dans les écoles. Photo: La Presse canadienne / Jacques Boissinot
Radio-Canada

Les enfants qui ne sont pas encore immunisés contre le virus pourront être vaccinés gratuitement, d'avril à juin, dans leur école ou dans un centre de santé de la Colombie-Britannique.

La campagne de vaccination s’adresse à tous les jeunes, de la maternelle à la 12e année, dans toute la province pour enrayer la propagation de la rougeole, qui a touché 19 personnes depuis janvier.

Le but est d’arriver à un taux de 95 % d’enfants immunisés dans la province, explique le Dr Brian Emerson, médecin hygiéniste provincial adjoint. Ce taux permettrait d'assurer une protection de la population dans son ensemble. En 2018, le taux d'immunisation était de 82 %, en baisse de 8 points par rapport à l’année précédente.

Le ministre de la Santé, Adrian Dix, et le ministre de l’Éducation, Rob Fleming, prévoient aussi de rendre obligatoire dès la rentrée prochaine la déclaration par les parents des vaccins administrés aux enfants, dans les écoles publiques et privées. Ces informations seront consignées dans un registre.

Cette maladie ne devrait pas exister en Colombie-Britannique.

Adrian Dix, ministre de la Santé

Le vaccin contre la rougeole sera dispensé par des infirmiers dans les écoles, les centres de santé publique et les centres communautaires de santé ainsi que des unités mobiles de santé.

Les autorités se coordonneront avec les écoles pour annoncer les jours de vaccination et contacteront les parents dont l’enfant n’a pas encore reçu la première ou la seconde dose du vaccin contre la rougeole.

Lors de l’annonce du lancement de la campagne, mercredi, le ministère de la Santé a indiqué que le gouvernement achèterait l’équivalent d’un an de provisions de vaccins pour un coût de 3 millions de dollars.

Avec les informations de Noémie Moukanda.

Colombie-Britannique et Yukon

Vaccination