•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des pêcheurs de T.-N.-L. réclament une meilleure gestion de leur industrie par le fédéral

Portraits des manifestants dans le centre-ville de Saint-Jean.
Environ 500 membres du syndicat FFAW-Unifor ont manifesté mardi dans le centre-ville de Saint-Jean. Photo: Radio-Canada / Patrick Butler
Patrick Butler

Des centaines de pêcheurs ont manifesté à Terre-Neuve-et-Labrador mardi, s'estimant trahis et oubliés par Ottawa.

Les quelque 500 membres du syndicat FFAW-Unifor rassemblés dans le centre-ville de Saint-Jean estiment que le ministère des Pêches et des Océans ne prend pas en considération la vitalité de leur communauté.

Selon le syndicat, au cours de nombreuses consultations récentes, Pêches et Océans a laissé entendre qu’il allait couper les quotas de crabe des neiges de 70 % d’ici deux ans dans la zone de pêche 3K. Cette zone englobe toutes les eaux côtières entre le sud du Labrador et la baie de Bonavista.

Alton Rumboldt, un pêcheur de Mary’s Harbour au Labrador, craint l’impact de ces diminutions pour sa petite communauté d’environ 350 habitants.

J’ai peur de ce qui va se passer aux communautés côtières, affirme-t-il. Ça va faire mal, et ça va faire mal trop, trop vite. Les pêcheurs soutiennent qu’Ottawa ne base souvent pas ses décisions sur des preuves scientifiques.

Une pancarte de la manif. « DFO : Enough Is Enough » est écrit là-dessus.Les pêcheurs se disaient frustré par la gestion de leur industrie par le ministère des Pèches et des Océans. Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Les intervenants ont de nombreuses occasions de formuler des commentaires et de discuter des questions et des préoccupations avec le ministère avant que des décisions de gestion soient prises, souligne Pêches et Océans dans un courriel.

Pêches et Océans assure que ses avis scientifiques sont obtenus par consensus et fondés sur la base des données. Le ministère indique qu’il est au courant des préoccupations des pêcheurs et qu’il continuera à collaborer avec ces derniers pour assurer un stock de crabe des neiges sain.

Terre-Neuve-et-Labrador

Environnement