•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hockeyeuses écartées de la finale : la ministre de la Condition féminine ne compte pas intervenir

Isabelle Charest répond aux questions de journalistes.

La ministre de la Condition féminine, Isabelle Charest (archives)

Photo : Radio-Canada

Pierre Marceau

La ministre québécoise responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, n'entend pas intervenir dans l'histoire des Rafales de la Mauricie, l'équipe féminine pee-wee qui s'est vu refuser l'accès à la finale de sa ligue.

Isabelle Charest se porte à la défense de Hockey Mauricie, qui a permis aux Rafales d’évoluer dans une ligue de garçons. Elle croit qu'il y a eu un problème de communication entre l’association et l’équipe des Rafales.

Les filles ont déjà leur tournoi provincial avec la Coupe Dodge, précise la ministre, la compétition sert de classement pour les équipes masculines et on leur a donné un accommodement pour leur permettre de jouer.

La ministre pense que ce sont des problèmes de gestion d’attentes et de communication qui ont mené à tant d’insatisfactions de la part des joueuses, des entraîneurs et des parents.

Rappelons que l’équipe féminine Les Rafales a réussi à se qualifier pour la finale régionale pee-wee C masculin, mais Hockey Mauricie a décidé qu’elles ne pourront pas y participer.

Après avoir bien performé en séries, sur leur passage lors des séries de fin de saison, les filles ont été exclues des finales. C’est plutôt le club de garçons, qu’elles ont pourtant éliminé la semaine dernière en demi-finale, qui jouera le week-end prochain pour la finale régionale.

Une équipe féminine gagne la finale au Manitoba

Au moment où le web s’enflamme au sujet de l’histoire des Rafales de la Mauricie, les Habs de La Broquerie au Manitoba, elles aussi de calibre pee-wee C, ont été en mesure de disputer leur finale régionale contre les garçons.

Elles ont battu une équipe masculine mardi soir pour devenir la première équipe féminine à remporter un tel honneur dans la région d’Eastman.

Les Pink Sox, seule équipe féminine de baseball pee-wee en Mauricie.

Équipe de baseball de la Mauricie

Photo : Radio-Canada / Dominique Panebianco

Au baseball, c’est possible

L’histoire des Rafales rappelle celle des Pink Sox de la Mauricie, des joueuses de baseball de calibre pee-wee C qui se sont rendues jusqu’en finale de leur ligue à l’été 2016.

L’entraîneur des Pink Sox, Dave Courey, avait dû convaincre Baseball Mauricie de laisser l’équipe jouer lors de la finale. On les a convaincus et on a gagné notre match et c’est nous qui avons représenté la région lors des finales provinciales contre les garçons, se rappelle-t-il.

Les filles ont gagné, c’est à elles de faire la finale. Un règlement ça se change. Nous, on l’a fait.

Dave Courey, entraîneur de baseball

Dave Courey n’en revient tout simplement pas de la décision de Hockey Mauricie.

Mauricie et Centre du Québec

Hockey féminin