•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Colmatage des nids-de-poule: Gatineau fera appel au privé

Deux pelles qui aplatissent l'asphalte

La ville de Gatineau fera appel au privé pour l'aider à colmater les nombreux nids-de-poule sur son territoire.

Photo : Associated Press / Carlos Osorio

Radio-Canada

La Ville de Gatineau n'aura d'autres choix que de faire affaire au privé pour colmater les nids-de-poule.

Un contrat de moins de 100 000 $ sera octroyé par la Ville afin d'ajouter deux équipes aux 19 autres qui s'affèrent en ce moment à réparer les nids-de-poule.

Cette année, le nombre de requêtes au 3-1-1 pour colmater les nids-de-poule a presque doublé à Gatineau depuis le début de l'hiver par rapport à la même période l'an dernier.

Selon les chiffres de la Ville, le nombre d'appels reçus entre le 1er janvier et le 18 mars de chaque année est passé de 1809  en 2018  à 3438  cette année, une hausse de 90 %.

Envoyer un message

En raison des nombreux gels et dégels cet hiver, les employés municipaux ont colmaté plus de 2800 nids-de-poule cette année, soit presque mille de plus qu'à pareille date l'an dernier.

Le président du comité exécutif de la Ville de Gatineau, Cédric Tessier reconnaît que le printemps 2019 sera l'une des pires saisons des nids-de-poule.

Y'a eu plus de pluie cet hiver et énormément de gels et de dégel. Souvent les épisodes de gel et dégel ont suivi des épisodes de plus, ce qui fait en sorte qu'on va avoir un printemps difficile du côté des nids-de-poule, affirme M. Tessier.

La décision a été prise de recourir à des mesures exceptionnelles, c'est la première fois que la Ville va faire ça. ajoute-t-il.

L'état vieillissant des rues de Gatineau n'a pas aidé à la situation.

On ne peut pas empêcher les nids-de-poule une fois que la rue est vieille, dit Cédric Tessier.

 Une fois que l'eau s'infiltre, qu'elle gèle et qu'il y a de l'expansion et que ça dégèle, l'asphalte part avec tout ça. conclut -il.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Ottawa-Gatineau

Politique municipale