•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget fédéral : de la « poudre aux yeux », selon Rémy Normand

Le président du RTC, Rémy Normand, a lancé un appel au calme.

Photo : Radio-Canada

Jean-François Nadeau

Le responsable du projet de réseau structurant à la Ville de Québec, Rémy Normand, se dit extrêmement déçu au lendemain du dépôt du budget fédéral.

Selon lui, la bonification de 500 millions de dollars des transferts fédéraux vers les villes du Québec, par le biais du Fonds de la taxe sur l'essence, ne permettra pas de boucler le financement du tramway.

« C'est un petit peu de la poudre aux yeux. De ce 500 millions-là, il y a une part de 32 % qui va aller au transport collectif. Ça fait 160 millions de dollars pour l'ensemble des sociétés de transport. Il y en a 9 au Québec. On est loin du compte », explique Rémy Normand.

Une inquiétude partagée par le premier ministre du Québec, François Legault.

« Il y a toujours un problème concernant le tramway de Québec. Je vous rappelle qu'on parle d'un projet de 3 milliards de dollars. Le Québec investit 1,8 milliard, le fédéral veut seulement mettre 400 millions, donc il faudra le piger dans les autres fonds et il y a beaucoup de demandes pour les autres fonds », soutient-il.

La Ville réclame des assurances

La Ville de Québec demande encore une fois aux gouvernements fédéral et provincial de s'entendre et d'identifier clairement où seront puisés les 800 millions de dollars manquants pour financer l'implantation d'un tramway dans la capitale.

« Tout le monde veut le projet, tout le monde dit qu'il y a de l'argent, mais il n'est pas là. Personne n'identifie clairement où il est », déplore Rémy Normand.

Le financement provenant de la bonification des transferts fédéraux sera accordé pour des projets qui devront être priorisés par le gouvernement du Québec. La Ville ne craint pas de soulever un tollé si le gouvernement Legault décide d'investir la presque totalité de la somme dans le tramway.

« Quand on favorise Montréal avec un REM, avec une ligne bleue, avec un montant d'environ 10 milliards de dollars sur les 20 milliards disponibles en transport collectif, personne ne questionne ça au Québec. On veut seulement notre juste part », souligne Rémy Normand.

Les attentes de la Ville de Québec sont grandes concernant le budget provincial qui sera déposé jeudi. On souhaite y trouver les sommes qui vont assurer le financement complet du réseau de transports structurant.

Québec

Transport en commun