•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

20 ans plus tard, El Fuego a toujours le feu sacré

Les neuf musiciens jouent sur scène
Le groupe El Fuego a donné son premier spectacle du vingtième anniversaire à Saint-Jean, au centre Samuel-de-Champlain, le 16 mars. Photo: Claude Emond
Radio-Canada

Le groupe El Fuego revient en force pour un spectacle au Centre culturel Aberdeen, à Moncton, samedi soir, pour son vingtième anniversaire.

Les musiciens ont déjà donné ce spectacle à Saint-Jean, samedi dernier. Leurs liens sont toujours solides.

On est tous vraiment de bons amis. Avec les 20 ans qui ont passé, chacun a eu la chance de travailler dans différents sous-groupes, mais d'avoir les neuf ensemble, c’est une grosse traite, souligne Jesse Mea, membre du groupe.

Les musiciens ont acquis de l'expérience au fil du temps, et leur engouement pour la musique latino-américaine est loin de s'essouffler.

Leur musique est un mariage de rythmes explosifs, de mambos, de sambas et de salsas. Ils ont très rapidement développé leur propre son.

Les premiers pas d’El Fuego

El Fuego a été l'un des premiers groupes au Nouveau-Brunswick à faire ce genre de musique.

Si on faisait de la tournée avec d’autres groupes, on a réussi à voir des groupes de musique salsa, de musique cubaine, jouer live. C’est quelque quelque chose qui est venu nous chercher tout de suite. Donc, de retour en Acadie [c’était] d’essayer de trouver des musiciens qui s’intéressaient au même genre de musique. De là, pour l’étudier [...] on a acheté des albums, des livres, on a parlé à des gens, on a pris quelques cours avec des musiciens qu’on savait qui jouait [cette musique]. C’est comme ça qu’on l’a appris ensemble. On a monté ce répertoire ensemble. Ç’a été une bonne école pour les musiciens d’El Fuego d’apprendre cette musique-là ensemble, raconte Glen Deveau, membre du groupe.

Des rythmes cubains et brésiliens aux sonorités jazz, le répertoire d’El Fuego comprend aussi des compositions originales.

À Moncton, faire rêver des gens juste comme ça, sans vraiment essayer, juste avec la musique, chacun [avec le] sourire, on réalisait comment c'était contagieux immédiatement, affirme Jesse Mea.

Autant que je me rappelle du premier show, je me rappelle de la première pratique qu’on a eue. Quand on a commencé, on avait tous pratiqué un peu. Là, c’était à l’Université [de Moncton]. Dès nos premières notes, on s'est tous regardés : “Oh, ça va être le fun, ajoute Glen Deveau.

Le dynamisme d’El Fuego au fil des ans

El Fuego a été très actif de 1999 à 2006 en participant à de nombreux festivals. Le groupe a lancé un premier disque éponyme en 2001 et un deuxième en 2003.

Le plaisir de la musique est au coeur du groupe. Malgré des horaires chargés et des carrières menées en parallèle, c'est tout un exploit de rassembler les neuf musiciens sur scène, le temps de deux spectacles.

C'est vrai qu'on avait 20 ans. On s’est assagi avec les années. le groove est toujours là, mais plus posé. C'est vraiment le fun, souligne Jesse Mea.

Le public sera invité à danser samedi quand les musiciens Stéphane Basque, Glen Deveau, François Emond, Steven Haché, Denis Hachey, Jesse Mea, Chris Mersereau, Brian Coughlan et Roland Bourgeois seront de retour sur scène.

D'après un reportage de Jimena Vergara

Nouveau-Brunswick

Musique du monde