•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les étudiants en psychologie manifestent à Québec

Sur une quarantaine d'internes inscrits l'an prochain, la moitié n'aurait pas accès à la bourse de 25 000 $ promise par Québec. Ici, on voit une affiche du département de psychologie de l'Université de Sherbrooke.

Le gouvernement a octroyé des bourses aux étudiants, mais elles ne sont pas suffisantes, disent des étudiants.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les étudiants au doctorat en psychologie de la province demandent au gouvernement d'octroyer plus de bourses dans le cadre de son programme de rémunération des stages. Ils manifestent à Québec mercredi pour réclamer des changements.

La Fédération interuniversitaire des doctorant.es en psychologie (FIDEP) affirme que les 250 bourses accordées ne sont pas suffisantes et que plusieurs stagiaires se retrouvent sans bourse et « en détresse ».

« Ce qu’on remarque c’est que dans plusieurs universités présentement il semble y avoir un manque », affirme la présidente de la Fédération Camille Plaisance.

Selon elle, ce manque de bourses s’explique entre autres par un engouement des étudiants pour les stages dans les établissements publics et aussi par un problème de structure dans le programme.

« On aimerait que le gouvernement octroie des bourses supplémentaires pour l’année 2019-2020. On sait que présentement il y a déjà des étudiants qui stressent qui ont dû vivre de la détresse par rapport à la possibilité de ne pas avoir cette bourse-là », ajoute la présidente.

Les 1123 doctorants des cinq universités ont voté pour la grève. Ils appellent au boycottage de leurs cours, de leurs stages et de leurs internats de mardi à vendredi.

La Fédération demande également une révision du programme de bourses.

Manifestation

Une centaine d'étudiants se sont donnés rendez-vous devant l’Assemblée nationale pour envoyer leur message. Toutes les universités sont représentées, informe la FIDEP.

Selon les estimations de la Fédération, 45 étudiants au doctorat en psychologie n’auront pas accès à une bourse l’an prochain.

Une rencontre a aussi eu lieu entre les étudiants et le gouvernement avant le rassemblement.

« On s’est fait dire que le Ministère s’attendait à trouver les solutions adéquates aux enjeux d’ici la fin avril, mais on a eu aucune confirmation officielle sur les trois recommandations », précise Camille Plaisance.

La présidente espère que Québec fera une annonce jeudi à ce sujet dans son budget. La FIDEP croit qu’un fond d’un million de dollars permettrait d’alléger le fardeau des étudiants.

Québec

Éducation