•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Le sommeil sous toutes ses coutures en 1964

    Un homme en pyjama long fait l'étoile en dormant dans un lit.

    « Dis-moi comment tu dors et je te dirai ce que tu es! » - Jacques Normand

    Photo : Radio-Canada

    Radio-Canada

    Vous endormez-vous facilement? Quelle position adoptez-vous? La qualité de notre sommeil est une préoccupation constante dans nos vies. Et pour cause : nous passons pratiquement le tiers de notre existence dans notre lit. À travers nos archives, découvrez de quelle façon la question du sommeil était abordée il y a 55 ans.

    Quoi de mieux qu’une machine pour vous aider à dormir?

    Le 30 mai 1964, l’émission Champ libre présente une innovation technologique du docteur Robert Lasserre destinée à nous faire tomber de sommeil.

    Au sud de la France, à Toulouse, dans une maison dont les reflets jouent dans les eaux calmes de la Garonne, un homme dort paisiblement chaque nuit. Un homme qui a décidé de nous faire dormir tous : monsieur Robert Lasserre.

    Le narrateur Guy Viau

    Champ libre, 30 mai 1964

    Guy Viau narre ce reportage initialement produit par la Radio-télévision italienne (RAI).

    Il invite les téléspectateurs à prendre une couverture et à se rapprocher du téléviseur. Une démonstration de l’appareil est au programme.

    Auparavant, le Dr Robert Lasserre, auteur de quelques ouvrages sur le yoga et la technique de réflexes conditionnés, présente son invention.

    Son appareil, un boîtier de la dimension d'une radio que l’on branche à son chevet, guide notre rythme respiratoire afin d’induire le sommeil. L’inventeur nous explique son influence sur le cerveau.

    Attention, car l’expérience se révèle concluante. Vous vous surprendrez à bâiller en suivant le faisceau lumineux du Dr Lasserre!

    L’histoire ne dit pas comment s’est déroulée la mise en marché de cette invention française.

    Les Couche-Tard, 13 novembre 1964

    Sur un ton résolument plus léger, les animateurs Roger Baulu et Jacques Normand égrènent quelques statistiques pour faire sourire le public au talk-show Les Couche-Tard du 13 novembre 1964.
    « Saviez-vous que la vente des lits jumeaux accuse une augmentation de 10 % depuis quelques années dans notre province? » lance Roger Baulu. « Les hommes qui ont des femmes avec des pieds glacés vont me comprendre! »

    En chien de fusil, sur le dos, sur le côté, chacun a une posture préférée dans le lit. Malgré cela, le dormeur changera de position de 20 à 45 fois durant la nuit, prétend l’animateur en s’appuyant sur une étude.

    Notre posture de sommeil en dit également long sur notre manière d’être. Aux dires de Roger Baulu, dormir sur le ventre révèle un caractère négatif et obstiné, tandis que le peureux se reconnaît à sa position en boule, couverture remontée au visage.

    Dis-moi comment tu dors et je te dirai ce que tu es!

    L’animateur Jacques Normand

    Les animateurs s’amusent ensuite à décrire quelques photos de dormeurs, dont certaines accusent le temps.

    Parmi les photos fantaisistes présentées, on retrouve ainsi celle de « la sténodactylo », de « Monsieur Guérin, président de la censure » et de « celui qui habite près d’une bouche de métro en construction »!

    Le métro de Montréal a été inauguré en octobre 1966.

    Pour ce qui est de M. André Guérin, directeur du Bureau de la censure, il réformera l’organisme en 1967 pour le transformer en Bureau de surveillance du cinéma, devenu la Régie du cinéma.

    Encore plus de nos archives

    Commentaires fermés

    L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

    Archives

    Santé