•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 4400 patients en attente de soins à domicile à Montréal

L'infirmière Karine Vigneault, du CLSC de Verdun, offre des soins à domicile à Lise Hatin, 77 ans.
L'infirmière Karine Vigneault, du CLSC de Verdun, offre des soins à domicile à Lise Hatin, 77 ans. Photo: Radio-Canada / Marie-Eve Cousineau
Marie-Eve Cousineau

Plus de 4400 Montréalais figurent sur des listes d'attente pour obtenir des soins à domicile, selon des documents obtenus par Radio-Canada auprès de trois des cinq CIUSSS de Montréal.

Parmi ces patients, les deux tiers ont besoin de services à domicile à court terme en raison d’un suivi postopératoire, de soins palliatifs, d’une maladie chronique ou d’un autre problème de santé.

Le tiers de patients restant – des personnes âgées ainsi que des individus ayant une déficience physique ou intellectuelle ou encore atteints du trouble du spectre de l’autisme – nécessitent un soutien à long terme de la part d’un infirmier, d’un travailleur social ou d’un ergothérapeute, entre autres.

Radio-Canada a compilé ces données à partir de documents obtenus auprès du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal et du CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal grâce à la Loi sur l'accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels.

En décembre dernier, la ministre de la Santé et des Services sociaux Danielle McCann s’est engagée à fournir aux établissements les budgets pour répondre aux besoins de la population en matière de soins à domicile. Les CIUSSS et CISSS ont alors produit un état de la situation, indiquant le financement nécessaire pour réduire à zéro les listes d’attente d’ici le 31 mars 2019, puis le 31 mars 2020.

CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

- 370 patients en attente de soins longue durée
- 248 patients en attente de soins courte durée
- Montant supplémentaire total estimé : 13 641 961 $

CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
- 500 patients en attente de soins longue durée
- 264 patients en attente de soins de courte durée
- Montant supplémentaire total estimé : 23 322 980 $

CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal
- 612 patients en attente de soins longue durée
- 2415 patients en attente de soins de courte durée
- Montant supplémentaire total estimé : 20 482 053 $


À noter que le CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal a refusé la demande d’accès à l’information de Radio-Canada. Le CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal n’y a pas encore répondu, mais demeure dans les délais prescrits par la loi.

Au CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, plus de 600 personnes figurent sur une liste d’attente pour des soins à domicile.

« Actuellement, je n’ai pas de liste d’attente en aide à domicile [soins d’hygiène, aide à l’habillage, etc.] et en soins infirmiers, dit Annie Foy, directrice adjointe pour le soutien à domicile et ressources intermédiaires à la direction Soutien à l’autonomie des personnes âgées. Par contre, j’ai des listes d’attente en physiothérapie, en ergothérapie, en travail social ou en nutrition clinique [à domicile]. »

Le CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal assure que tous les cas prioritaires sont traités rapidement.

Actuellement, 233 usagers figurent toutefois sur une liste d’attente pour obtenir une première évaluation visant à déterminer leurs besoins. « Même ceux en attente d’une première évaluation, ils ont eu une évaluation téléphonique d’emblée par une infirmière, précise Annie Foy. Ce screening nous permet de séquencer qui on va aller évaluer en premier. »

Écoutez le reportage de Marie-Eve Cousineau à l’émission Le 15-18

Radio-Canada a contacté le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, dont le montant supplémentaire demandé est le plus élevé des trois CIUSSS – plus de 23 millions de dollars.

La direction a préféré ne pas accorder d’entrevue sur le sujet avant la sortie du budget provincial, jeudi.

Dans un courriel, le CIUSSS a toutefois souligné que les personnes âgées sont plus nombreuses dans l’est de Montréal. L’enjeu du recrutement de professionnels demeure aussi un défi, comme dans plusieurs régions.

Au CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal, où plus de 3000 usagers sont en attente de soins à domicile, personne n’était disponible pour une entrevue.

Lors de la campagne électorale, la CAQ a promis 200 millions de dollars par année pour les soins à domicile.

Dans le milieu de la santé, le budget du gouvernement Legault est attendu.

« Ceci dit, en attendant, nous, on dessert la population de notre territoire le mieux qu’on peut avec la plus grande intensité de services qu’on peut en fonction des ressources qu’on a », dit Annie Foy.

Le CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal lancera d’ailleurs en avril un projet pilote dans un HLM, dont beaucoup d’usagers ont recours à ces services à domicile.

« Au lieu d'envoyer de façon séparée des auxiliaires familiales et sociales qui vont donner les soins, on va installer à demeure, dans le HLM, une employée qui va être là de jour et de soir sur sept jours, dit Annie Foy. Notre idée étant de dire "ça va faire moins de temps de déplacement". »

Les usagers pourront aussi contacter l’employé entre ses rendez-vous.

Grand Montréal

Politique provinciale