•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget fédéral 2019 : l'absence du TGF déçoit à Trois-Rivières

L'ancienne gare ferroviaire de Trois-Rivières est envisagée comme lieu d'accueil du projet de train à grande fréquence de Via Rail.

L'ancienne gare ferroviaire de Trois-Rivières est envisagée comme lieu d'accueil du projet de train à grande fréquence de Via Rail.

Photo : Radio-Canada / Catherine Bouchard

Radio-Canada

Le train à grande fréquence (TGF) tant attendu par différents intervenants de Trois-Rivières et de la Mauricie n'a finalement pas fait partie du budget fédéral déposé mardi par le ministre des Finances Bill Morneau.

La mairesse suppléante de Trois-Rivières, Ginette Bellemare, s’est dite très déçue. Nous à la Ville de Trois-Rivières, ça fait des années que nous travaillons pour avoir un train à grande fréquence. On l’attendait, on le voulait.

Le projet évalué à 4 milliards de dollars est souhaité entre autres par les municipalités, mais aussi par la Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières, qui milite depuis près de 35 ans pour qu'il se concrétise.

Homme devant le podium, la main en l'air

Le ministre des Transports du Canada, Marc Garneau, de passage à Trois-Rivières dans le cadre du Forum municipal sur le transport ferroviaire

Photo : Radio-Canada

Le président de la Chambre de commerce, Marco Champagne, s’est dit lui aussi extrêmement déçu de la tournure des événements. Mais on est quand même réalistes, dans la mesure où on n’avait pas eu de signaux de la part du ministre des Transports Marc Garneau que ça irait de l’avant.

Lors d’une rencontre avec la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières en novembre dernier, le ministre Garneau leur aurait d’ailleurs dit de faire preuve de patience pour le projet, a rapporté Marco Champagne.

Déception chez les candidats à la mairie

La déception est partagée par les trois candidats à la mairie de Trois-Rivières, qui considèrent tous qu’un train à grande fréquence serait un atout important pour la ville.

Photo d'un employé vêtu d'un dossard orange à côté d'une locomotive verte tirant deux wagons dans une gare

Un train de VIA Rail à la gare d'Ottawa

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Le candidat Éric Lord a insisté sur le fait que le projet de TGF a un impact incroyable sur notre communauté, notamment parce qu’il viendrait bonifier notre offre touristique.

Jean Lamarche, lui, a rappelé que la création d’un réseau de TGF qui passerait par Trois-Rivières pourrait en partie régler les défis de main-d’œuvre.

Le projet de TGF n’est pas attendu qu’à Trois-Rivières, a rappelé pour sa part le candidat Jean-François Aubin. L’Union des municipalités du Québec et le gouvernement du Québec appuient le projet.

Mauricie et Centre du Québec

Politique fédérale