•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un manque de médecin perturbe des services médicaux à Dalhousie

Image extérieure du centre de santé Saint-Joseph de Dalhousie.
Les heures du Centre de santé communautaire Saint-Joseph seront restreintes jusqu'au 12 avril à cause d'une pénurie de médecins. Photo: Radio-Canada / Serge Bouchard
Radio-Canada

Les patients de la région du Restigouche au Nouveau-Brunswick ne pourront pas toujours consulter un médecin durant les prochaines semaines au Centre de santé communautaire Saint-Joseph, à Dalhousie, annonce le Réseau de santé Vitalité.

Il n’y aura pas de médecins les mercredis, jeudis et vendredis, de 16 h à 20 h, jusqu’au 12 avril.

Il n’y aura pas de médecin non plus les 30 et 31 mars, de 8 h à 16 h.

L'intérieur de la clinique sans rendez-vous de Dalhousie.Les patients devront se rendre à l'urgence de l'hôpital le plus proche lorsque la clinique sans rendez-vous de Dalhousie sera fermée. Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

La clinique demeure toutefois ouverte selon son horaire habituel. Les patients seront soignés par une infirmière quand il n'y aura pas de médecin sur place.

Le départ de médecins a forcé la clinique à restreindre ses heures, explique Gilles Lanteigne, le PDG du Réseau de santé Vitalité.

On a eu quelques départs de médecins qui n’ont pas été comblés. Donc on est activement en recrutement.

Le président du Réseau de santé Vitalité, Gilles Lanteigne en entrevueLe Réseau de santé Vitalité cherche des professionnels de la santé dans tous les domaines, affirme Gilles Lanteigne. Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Les autorités médicales recommandent aux patients qui doivent consulter un médecin pendant ces interruptions de services de se rendre plutôt à la salle d’urgence la plus près de chez eux.

Gilles Lanteigne a bon espoir que la situation reviendra à la normale à la mi-avril. La situation demeurera toutefois fragile, précise-t-il : il y a pénurie de tous les types de professionnels de la santé au Réseau de santé Vitalité à l'heure actuelle.

Un manque d’infirmières avait d'ailleurs récemment entraîné la fermeture du service d’obstétrique de l’hôpital de Bathurst pendant plusieurs semaines.

Le Réseau Vitalité souhaite travailler avec les élus locaux, dans le Restigouche, pour attirer des médecins.

On veut, avec les communautés, mettre en place des programmes pour se différencier des autres communautés pour que quand les médecins arrivent, ils se sentent vraiment bien accueillis, supportés dans leur intégration dans la communauté, précise M. Lanteigne.

Nouveau-Brunswick

Établissement de santé