•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une pétition de 40 000 noms contre les maternelles 4 ans

Des enfants s'amusent avec des jouets en mousse.

Des enfants jouent avec des casse-têtes en mousse.

Photo : iStock

Jean-Philippe Robillard

À la veille du dépôt du budget à Québec, des représentants des services de garde publics s'apprêtent à déposer à l'Assemblée nationale une pétition de plus de 40 000 noms contre le projet du gouvernement Legault de maternelle 4 ans pour tous les enfants. Ils demandent également une consultation publique sur le déploiement de ces nouvelles classes à l'ensemble des écoles.

Les opposants aux classes de maternelles 4 ans pour tous les enfants poursuivent leur combat contre le projet. Des représentants de centres de la petite enfance et de services de garde en milieu familial ont visité plusieurs régions au cours des dernières semaines. Ils sont allés partout au Québec pour rencontrer des parents et recueillir des appuis.

Au total, plus de 40 000 personnes ont signé leur pétition contre le projet des maternelles 4 ans.

40 000 noms, c’est parlant.

Valérie Grenon, présidente de la Fédération des intervenants en petite enfance du Québec

La pétition sera déposée à l’Assemblée nationale mercredi.

Que veulent les familles?

La présidente de la Fédération des intervenants en petite enfance du Québec affirme qu’à la lumière du nombre de personnes qui ont signé leur document, Québec doit mettre un terme à son projet.

« On demande de cesser le déploiement de la maternelle 4 ans pour tous parce qu'elle ne répond pas à un besoin. Les parents l'ont signifié, que ce soit dans la pétition ou même verbalement », a dit Valérie Grenon.

C’est clair que François Legault n’a pas écouté les parents, n’a pas entendu les parents.

Valérie Grenon, présidente de la Fédération des intervenants en petite enfance du Québec

Selon les centres de la petite enfance (CPE), l'opposition des parents à ce projet est telle que le gouvernement a décidé de tenir une consultation publique itinérante. La directrice du Conseil québécois des services éducatifs à la petite enfance, Francine Lessard, affirme que Québec doit écouter ce qu’ont à dire les parents.

« On demande au gouvernement d'avoir l'audace d'entendre les familles et de leur poser la question. Est-ce qu'ils veulent vraiment des maternelles 4 ans et pourquoi ils veulent des maternelles 4 ans? »

Les deux organisations souhaitent que le gouvernement investisse davantage d’argent dans les services de garde publics plutôt que d’injecter des fonds dans un réseau élargi de maternelles 4 ans.

Le gouvernement du Québec veut étendre les maternelles 4 ans à tous les enfants. À l'heure actuelle, il n'y a que ceux qui vivent en milieu défavorisé qui y ont accès.

Politique provinciale

Politique