•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La nouvelle tarification des courses de taxi à l'aéroport de Saskatoon suscite des remous

L'aéroport internaitonal John G. Diefenbaker de Saskatoon.
Depuis le 17 janvier, un nouveau système de tarification prévoit des tarifs fixes selon des zones prédéfinies pour les courses vers ou en provenance de l’aéroport de Saskatoon. Photo: Radio-Canada / Trevor Bothorel
Radio-Canada

Des conseillers municipaux de Saskatoon ont rencontré, lundi, Stephen Mayberry, le PDG de l'aéroport de la ville, pour discuter du mécontentement relatif au nouveau système de tarification des courses des taxis qui desservent l'aéroport.

Cette tarification, entrée en vigueur le 17 janvier, prévoit des tarifs fixes selon des zones prédéfinies pour les courses vers ou en provenance de l’aéroport.

Selon les conseillers, plusieurs usagers trouvent leurs trajets en taxi plus chers que lorsque le prix de la course était déterminé en fonction de la distance parcourue.

Le conseiller municipal Troy Davies est de cet avis. « Ça coûtait 26 $ à Hampton Village pour aller à l’aéroport et la même chose pour en revenir. Maintenant, c’est 38 $ », observe-t-il.

Les usagers se plaignent aussi de ne pas avoir le choix du système de tarification, contrairement à ce que soutiennent les responsables de l’aéroport.

Une carte de la ville de Saskatoon sur laquelle sont indiqués les différentes zones de tarification et les prix des courses vers ou de l’aéroport.Les zones du nouveau système de tarification forfaitaire des courses des taxis qui desservent l’aéroport de Saskatoon. Photo : Skyxe aéroport de Saskatoon

« Si on demande une tarification fondée sur les données du taximètre, mon fournisseur de services [de taxi, United Cabs] m’a dit qu'on peut l’avoir », indique Stephen Mayberry.

Pourtant, un autre conseiller municipal, Darren Hill, raconte qu'on lui a refusé une telle tarification basée sur le taximètre durant un trajet, samedi. Il précise aussi que plusieurs personnes se sont plaintes de cette situation sur les réseaux sociaux.

Cela dépend du chauffeur, selon la compagnie de taxi.

Carlo Triolo, un représentant d'United Cabs, rappelle que chaque chauffeur de taxi est un travailleur autonome, qui gère sa propre entreprise. « S’il décide de ne pas respecter les règlements, c’est son choix », déclare-t-il.

« Si un passager se plaint à la Ville, à la compagnie de taxi, ou à l’Autorité de l’aéroport, des mesures pourraient être prises de manière individuelle », précise-t-il toutefois. Il rappelle également que les chauffeurs de taxi qui desservent l’aéroport ont reçu des formations comprenant des évaluations.

De son côté, Dale Gallant, un chauffeur de taxi rattaché à United Cabs, soutient que, selon l'instruction qu'il a reçue, il s'agit d’utiliser la tarification forfaitaire sauf dans certaines circonstances particulières.

Il mentionne les situations suivantes :

  • le passager demande un itinéraire qui n’est pas le plus court;
  • Le passager va à un endroit à l’extérieur des zones prédéfinies;
  • Le passager fait plusieurs arrêts au cours de sa course;

Dale Gallant indique que, dans ces cas-là, le chauffeur va automatiquement utiliser la tarification à partir du taximètre.

Selon lui, des zones de plus petites dimensions permettraient d’améliorer la tarification.

Les changements apportés au mode de tarification de ces trajets en taxi seront évalués en avril, soit trois mois après son entrée en fonction, indique Carlo Triolo.

Les conseillers municipaux déplorent aussi un manque de communication avec les usagers de l’aéroport pour les informer des changements apportés au système de tarification.

Ainsi, la conseillère municipale Cynthia Block indique que plusieurs des habitants de son arrondissement ont été surpris par ces changements.

Les représentants de l’aéroport et de taxi United Cabs précisent toutefois que ces changements ont été affichés à l’aéroport, et publiés sur les sites Internet de l’aéroport et de la Ville.

Troy Davies dit être en pourparlers avec l’aéroport de Saskatoon et le ministère fédéral du Transport pour qu’un membre du conseil municipal siège au conseil d’administration de l’aéroport.

« Cela permettra une communication claire. Nous pourrons alors examiner toute situation préoccupante. C’est notre rôle », avance-t-il.

Selon Stephen Mayberry, les taxis d'United Cabs desservent l’aéroport de Saskatoon en vertu d’un contrat de 10 ans qui arrive à son terme cette année.

Avec les informations de Guy Quenneville, CBC

Saskatchewan

Transports