•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un budget bien accueilli par les élus municipaux

Le parlement d'Ottawa, vu de derrière.
Le budget fédéral a été dévoilé mardi par le ministre des Finances Bill Morneau. Photo: Radio-Canada / Jean-François Poudrier
Radio-Canada

Le budget du ministre des Finances, Bill Morneau, mettra 2,2 milliards de dollars à la disposition des municipalités pour financer les infrastructures.

De cette somme, plus de 500 millions de dollars devraient revenir aux municipalités du Québec. Le maire de Gaspé et préfet de la MRC de la Côte-de-Gaspé, Daniel Côté, se réjouit de cette bonification du Fonds fédéral de la taxe sur l’essence. C’est vraiment, dit-il, une injection directe de fonds, donc dans les infrastructures de base pour la population. C’est une excellente nouvelle et ça faisait d’ailleurs partie de nos attentes à l’égard du budget.

Cet avis est partagé par le président de l'Union des municipalités du Québec (UMQ), Alexandre Cusson. On préfère, relève M. Cusson, ce type de transfert qui est souvent cité comme un transfert modèle. C’est l’ensemble des municipalités qui en bénéficient.

Même s’il ne peut évaluer pour le moment l’impact réel sur le budget de sa ville, le maire de Rimouski, Marc Parent, se dit aussi satisfait de cette nouvelle injection de fonds dans les infrastructures municipales. Il est certain, dit-il, qu’à partir du moment où on a des augmentations des transferts associés à ce genre de programme, c’est toujours de bonnes nouvelles , relève Marc Parent.

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, espère bien que ces nouveaux fonds pourront servir à financer les infrastructures de Sept-Îles. Ce dernier évalue à environ 7,6 millions de dollars par période de quatre ans les fonds reçus par sa ville grâce aux transferts de la taxe d’accise actuellement. On peut imaginer que si on double ça, on commence à avoir des sommes intéressantes , commente M. Porlier.

M. Porlier est par contre déçu de ne pas voir l'achèvement de la route 138 dans le budget fédéral de 2019. Mais on ne lâchera pas le morceau. C'est clair, il sera toujours temps de dégager des sommes et de dire oui, on en fait un enjeu et on veut régler cette situation, indique le maire.

Autres mesures favorables, selon les élus

Le maire de Rimouski remarque que la plupart des mesures annoncées ciblent surtout les individus. M. Parent voit toutefois d’un bon œil les nouvelles facilités d’accès à la propriété qui pourraient, selon lui, stimuler la construction à Rimouski. Le maire souligne aussi les mesures pour faciliter le retour au travail des aînés et encourager l'achat de véhicules électriques.

De son côté le maire de Gaspé souligne que les mesures de formation viendront aussi aider les entreprises à recruter et à former plus adéquatement la main-d’œuvre.

Daniel Côté note aussi qu’Ottawa investira pour aider au transfert des entreprises, ce qui pourrait aider notamment le secteur des pêches.

La préfète de la MRC de Rocher-Percé, Nadia Minassian, souhaite se donner un peu de temps pour décortiquer toutes les mesures du dernier budget Morneau.

La vue des sentiers du Géoparc de Percé en hiver. La vue des sentiers du Géoparc de Percé en hiver. Photo : Radio-Canada

Elle relève toutefois qu’Ottawa entend créer un fonds pour développer les expériences touristiques canadiennes.

Le fonds « Expérience tourisme Canada » sera doté d’un budget de 58 millions de dollars pour deux ans. Ils ont priorisé des volets, dont celui du tourisme hivernal, dit-elle, et dans la planification stratégique de la MRC du Rocher-Percé on a vraiment l’intention de miser sur le tourisme hivernal pour le développement de notre industrie.

Internet à haute vitesse

Par ailleurs, tant l’UMQ que la Fédération québécoise des municipalités (FQM) se réjouissent des investissements de 5 à 6 milliards de dollars pour brancher l’ensemble des communautés à lnternet à haute vitesse d’ici 2030.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique fédérale