•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un budget fédéral reçu plutôt froidement à Québec

Le ministre parle debout; ses collègues applaudissent.
Bill Morneau a déposé son dernier budget avant les élections fédérales à la Chambre des Communes le mardi 19 mars 2019. Photo: La Presse canadienne / Sean Kilpatrick
Radio-Canada

S'il doit être à saveur préélectorale, le budget fédéral déposé par le ministre des Finances Bill Morneau s'attire peu de sympathies à Québec.

La Chambre de commerce et d'industrie de Québec (CCIQ) ne croit pas que l'exercice contribuera à atténuer la crise de main d'oeuvre qui frappe la capitale.

Le rehaussement du seuil d'exemption sur le Supplément de revenu garanti de 3500 $ à 5000 $ pour les travailleurs à faibles revenus est une timide avancée dans la bonne direction, selon la présidente et chef de la direction, Julie Bédard.

Même son de cloche au sujet du nouveau crédit d'impôt de 250 $ par année pour stimuler les travailleurs à s'inscrire à des formations professionnelles.

« On ne peut pas être contre la vertu, mais disons que ce n'est rien de très considérable », juge-t-elle.

Train à grande fréquence : silence radio

Mme Bédard ne cache pas non plus sa déception devant l'absence de financement pour un projet de train à grande fréquence (TGF) dans le corridor Québec/Windsor.

Selon elle, l'enjeu de la mobilité dépasse le seul territoire des villes et la lenteur des trains de passagers entre Montréal et Québec ne favorise pas le développement des affaires.

« Si on veut attirer les nouveaux talents, il faut qu'il y ait une belle mobilité », insiste-t-elle, précisant que le projet évalué à 4 milliards de dollars ne pourra jamais se réaliser sans l'appui du fédéral.

Sans surprise, la réception du budget Morneau diffère selon la couleur politique des députés.

Ottawa a peut-être une solution pour financer le projet de tramway de la Ville de Québec, insiste le député libéral de Louis-Hébert, Joël Lightbound.

Le député Joël LightboundLe député Joël Lightbound Photo : Radio-Canada

Dans son budget, le ministre des Finances bonifie le fonds sur la taxe sur l'essence de 2,2 milliards de dollars de plus, ce qui octroie 500 M$ au Québec. Pour Joël Lightbound, reste au gouvernement Legault de saisir l'occasion.

« Ça vient donner encore plus de marge de manoeuvre à Québec »,

Avec le fonds pour les infrastructures vertes et avec le fonds pour le transport en commun, je pense qu'il y a une enveloppe très importante qui va permettre à Québec de financer le projet de tramway.

Joël Lightbound, député de Louis-Hébert, PLC

Le conservateur Gérard Deltell tire pour sa part à boulets rouges sur le budget Morneau.

Il accuse le gouvernement Trudeau d'abandonner la région de Québec. Selon lui, l'incapacité des libéraux à régler le dossier de la peinture du pont de Québec doit être vue comme un échec.

Le député de Louis-Saint-Laurent, Gérard Deltell.Le député de Louis-Saint-Laurent, Gérard Deltell. Photo : Radio-Canada / Marie Maude Pontbriand

Gérard Deltell juge aussi sévèrement l'incapacité du gouvernement libéral à compléter le financement du projet de tramway. Il ne voit pas l'augmentation des transferts aux municipalités comme une solution, puisque cet argent était déjà attendu par les villes du Québec et affecté ailleurs.

« Si vous prenez ces sommes-là pour aller au tramway, c'est autant de moins sommes qui pourraient être investies ailleurs », a affirmé M. Deltell.

« Bravo pour l'effort »

Les producteurs laitiers obtiennent dans le budget fédéral 3 milliards 650 millions de dollars en guise de compensations à la suite des ententes commerciales qui ont eu pour effet de leur faire perdre de 8 à 9 % du marché canadien.

Yves Labbé, producteur agricole dans le secteur Saint-Lambert-de-Lauzon, se réjouit de ne pas avoir été oublié.

« Est-ce que c'est une séance de rattrapage en raison des élections qui s'en viennent? Tant mieux pour nous s'ils ont réussià comprendre le message », lance le producteur agricole.

Avant de trop célébrer, il attend cependant de voir sous quelle forme l'aide financière sera versée.

Avec les informations d'Olivier Lemieux, Louise Boisvert et Suzie Pelletier

Québec

Politique fédérale