•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une solution pour l'École secondaire du Plateau à Gatineau

Maude Marquis-Bissonnette répond aux questions d'une journaliste à la Maison du citoyen.

La conseillère municipale du district du Plateau, Maude Marquis-Bissonnette.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un obstacle a été franchi lors de la séance du conseil municipal de la Ville de Gatineau, mardi, quand les conseillers ont adopté à l'unanimité une résolution modifiant le Plan d'implantation et d'intégration architecturale (PIIA) pour y inclure la construction de l'école secondaire au 495, boulevard du Plateau – l'école « 041 ».

Un compromis est intervenu entre la Ville et la Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais (CSPO) dans le dossier de la future école secondaire du district du Plateau, qui ouvrira vraisemblablement en 2021.

Le président de la CSPO, Mario Crevier, était sur place à la séance et a indiqué au maire qu'il était toujours prêt à collaborer avec la Ville.

La palestre de la discorde

La conseillère du district du Plateau, Maude Marquis-Bissonnette, a expliqué qu’une palestre devait être jointe à la future « école 041 ». Toutefois, la CSPO avait décidé de retirer cet aspect du projet en novembre.

On a souhaité continuer de tenter de trouver un modèle financier qui conviendrait à la CSPO pour maintenir la palestre à cet endroit-là, mais finalement, ça n’a pas été possible, a expliqué la conseillère du Plateau en entrevue, avant la séance du conseil.

Une solution

Toutefois, une solution a été trouvée pour permettre la construction d’une infrastructure accessible aux citoyens. Ce qu’on ferait – et c’est ce sur quoi on s’est entendu avec la commission scolaire – c’est que plus tard, lorsque l’acte de vente sera devant le conseil municipal, on ajoutera une clause au contrat qui précise que le terrain devra être aménagé selon les besoins définis par l’école et la commission scolaire, a indiqué la conseillère.

Ces besoins pourraient être des terrains de tennis, de soccer ou de football, a dit Mme Marquis-Bissonnette. Cette infrastructure serait accessible à toute la population, indique la conseillère. La nature exacte de ce projet sera définie plus tard.

Cela donnera à la Ville la possibilité de construire la palestre sur un autre terrain dans le quartier.

Selon la conseillère Marquis-Bissonnette, les fonctionnaires qui ont piloté le dossier ont agi « rapidement », traitant les dossiers d’écoles en priorité. Dans ce cas-ci, ça a pris quelques semaines, parce que les projets ont été déposés en février, donc c’est assez rapide, a-t-elle commenté.

Moi, ma priorité, c’est de répondre aux besoins des parents aux niveaux scolaire, récréatif et sportif, a soutenu Mme Marquis-Bissonnette.

L’acte de vente devrait être étudié par les membres du conseil municipal en avril ou en mai, a indiqué la conseillère du Plateau.

Ottawa-Gatineau

Politique municipale