•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Muskrat Falls : Nalcor a manqué de transparence avec l'ingénieur embauché par Ottawa

Photo de Nik Argirov.

L'ingénieur Nik Argirov a témoigné devant la commission d'enquête sur Muskrat Falls mardi à Saint-Jean.

Photo :  CBC / Terry Roberts

Radio-Canada

Lors de son témoignage, mardi, devant la commission d'enquête sur Muskrat Falls, l'ingénieur responsable d'évaluer le mégaprojet pour le gouvernement fédéral a souvent répété le même refrain : la société d'État, Nalcor Energy, négligeait souvent de lui fournir les informations dont il avait besoin.

Nik Argirov et la compagnie MWH Canada ont été engagés en 2012 afin d'évaluer le projet de Muskrat Falls pour le gouvernement fédéral. Nalcor Energy acquittait les frais de consultation.

Ottawa avait accordé une garantie de prêt de 5 milliards de dollars à Terre-Neuve-et-Labrador en décembre 2013 pour la construction de la centrale hydroélectrique.

L’équipe de M. Argirov était chargée de suivre la planification et le progrès du projet, mais l'ingénieur a indiqué mardi qu'il était souvent très difficile d’obtenir des estimations de coûts et des prévisions sur la construction du mégaprojet.

M. Argirov prétend que trois semaines avant l’octroi de la garantie de prêt par Ottawa, personne à Nalcor ne l’avait informé qu’il y avait déjà 99 % de chances que le projet soit terminé en retard.

Selon des documents obtenus par des procureurs de la commission, Nalcor avait communiqué avec la société de M. Argirov et soutenu que ces prévisions sur la construction étaient toujours très réalisables et réalistes.

La première production d’électricité est prévue pour cette année, deux ans après la date prévue par Nalcor en 2013.

Qualifié de plus grosse erreur fiscale de l'histoire de la province par le premier ministre libéral de Terre-Neuve-et-Labrador, Dwight Ball, le projet devrait coûter 12,7 milliards de dollars, le double de ce qui était initialement prévu.

Les audiences de la commission d’enquête se poursuivront mercredi à Saint-Jean.

Terre-Neuve-et-Labrador

Énergie