•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’embâcle de la Bonaventure dans la cible des experts

Gens sur la glace, observant un pont.
L'embâcle sur la rivière Bonaventure s'est formé peu avant Noël. Photo: Radio-Canada / Pierre Cotton
Radio-Canada

Des experts en évaluation des glaces de l'entreprise Hydro Météo analysent cette semaine l'amoncellement de glaces qui s'est formé en décembre sur la rivière Bonaventure autour du pont de Saint-Elzéar.

L’embâcle de plusieurs kilomètres menace le pont. Le diagnostic permettra d'orienter les interventions du ministère des Transports et de la Ville de Bonaventure, explique le maire Roch Audet. On a eu de l'information sommaire, dit-il, mais on va avoir un rapport qui va sortir et qui va nous donner une série de recommandations et d'informations.

Les spécialistes effectuent des forages et observent les mouvements de la structure, les couverts de glace qui n’ont pas bougé ou les chenaux qui se sont développés pendant les dernières semaines, les derniers mois, énumère le géographe et physicien Pierre Corbin.

Gens sur la glace sous un pont. Ils tiennent une règle.Les données indiquent que la glace atteint 1,5 mètre d'épaisseur par endroit. Photo : Radio-Canada / Pierre Cotton

C’est en mesurant l'épaisseur de l’embâcle à divers endroits ainsi que le débit de l’eau qui circule sous le couvert de glace que les experts pourront anticiper l’évolution de l’amoncellement. Ça va nous dire quels genre de risques, de blocage additionnel pour la crue printanière, précise Pierre Corbin, d'Hydro Météo.

En Gaspésie, des embâcles se sont aussi formés sur les rivières Restigouche, Cap-Chat, Sainte-Anne et Dartmouth en décembre dernier. Il n'y a pas de risque imminent, selon la sécurité civile, mais ces rivières sont aussi sous surveillance.

D'après le reportage de Pierre Cotton

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Faits divers