•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Transport en commun : Ottawa reste sur le quai

Des métros en mouvement.

Les transports en commun sont un enjeu de taille pour les villes.

Photo : Radio-Canada/Simon-Marc Charron

Radio-Canada

Le gouvernement canadien continue d'investir dans les infrastructures des villes sans avoir investi directement dans le transport en commun comme le réclament les élus municipaux.

Dans son budget, le gouvernement fédéral double de façon ponctuelle le montant des transferts aux municipalités par rapport à son engagement du dernier budget. Ainsi, les villes se partageront 2,2 milliards de dollars provenant du Fonds de la taxe sur l’essence pour répondre à leurs besoins urgents.

« Nous n’avons pas pu réaliser autant de projets que nous l’aurions espéré », mais nous avons ajouté des montants pour que davantage de projets le soient, a indiqué le ministre Morneau en conférence de presse.

Aucune annonce spécifique n’a été faite quant à un financement direct des projets de prolongement de métro à Montréal ou de la construction de ligne de tramway à Québec.

Les municipalités devront s’entendre

Par l’entremise d’un autre fonds, les propriétaires, locataires ou responsables du fonctionnement des immeubles pourront réaliser des travaux afin d’accroître l’efficacité énergétique de leur bâtiment.

Le montant de près de 1,01 milliard de dollars proviendra du Fonds municipal vert. Ce fonds est géré par la Fédération canadienne des municipalités (FCM).

Augmenter l’offre de logements abordables

Avoir accès à un logement abordable et de qualité dans les villes canadiennes est de plus en plus difficile. Pour y arriver, Ottawa financera jusqu’à 10 milliards de dollars sur neuf ans la construction de logements locatifs.

De plus, pour contrer le problème d’offre de logement à prix abordable dans les villes où le coût de la vie est le plus élevé, le budget de 2019 débloque 300 millions de dollars pour aider les municipalités et les intervenants du milieu à faire tomber les obstacles qui nuisent à la construction de logements abordables.

Infrastructure Canada et la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) organiseront d’ailleurs un concours pour désigner les équipes les plus innovantes.

« Ce défi vise à offrir de nouvelles ressources pour trouver des solutions innovatrices pour améliorer l’offre de logement et à créer une plateforme pour échanger ces modèles avec les communautés partout au Canada », peut-on lire dans le budget Morneau.

Plus de détails suivront d’ici l’été 2019.

Réduire l’itinérance

Le programme baptisé Vers un chez-soi sera lancé le 1er avril 2019. Doté d’un montant de 2,2 milliards de dollars, il visera à contrer et à réduire l’itinérance chronique de 50 %.

De plus, à compter de 2020, une nouvelle Allocation canadienne pour le logement de 4 milliards de dollars fournira une aide financière à terme à environ 300 000 ménages ayant un besoin urgent de logement.

Politique fédérale

Politique