•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le tintamarre des Fransaskois retentit dans la province

De nombreux jeunes enfants participent à la marche du tintamarre de Moose Jaw par une journée ensoleillée sous le redoux printanier.
De nombreux jeunes enfants ont participé au tintamarre de Moose Jaw. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Des centaines de Fransaskois de tous les âges ont participé au tintamarre traditionnel mardi à Moose Jaw et à Prince Albert, pour marquer la présence des francophones dans la province.

Munis d’objets métalliques comme des ustensiles de cuisine, ils ont défilé dans les rues en faisant beaucoup de bruit. Ils ont marché en portant les couleurs du drapeau fransaskois ou encore en brandissant fièrement ce drapeau.

La coordonnatrice des activités et responsable du développement communautaire à la Société canadienne-française de Prince Albert, Sylvie Charpentier, a indiqué qu'au moins 600 personnes ont participé à l'activité. Cela inclut des élèves de l'école Valois, de l'école St-Isidore de Bellevue ainsi que des écoles St. Mary, Vickers et Arthur Pechey.

Le rassemblement avait lieu à l'hôtel de ville de Prince Albert.

De jeunes enfants défilent lors du tintamarre de Moose Jaw, l’un d’entre eux a un chaudron avec lequel il fait du bruit.Les Fransaskois ont défilé dans les rues de Moose Jaw en faisant beaucoup de bruit. Photo : Radio-Canada

Cette tradition d’origine acadienne entre dans le cadre des activités de célébration du Mois de la francophonie.

À Moose Jaw, le défilé s’est terminé par le lever du drapeau fransaskois devant le poste de police de la ville, en présence du maire.

Un agent de police tient le drapeau fransaskois pendant que le maire de la ville de Moose Jaw Fraser Tolmie prend la parole.Le lever du drapeau fransaskois à Moose Jaw mardi à la fin du tintamarre. Photo : La Presse canadienne

« La communauté francophone est tellement importante pour notre ville. Ma fille est ici, elle est en immersion en français. Je réapprends le français », a déclaré le maire, Fraser Tolmie.

Avec les informations de Pascale Langlois

Saskatchewan

Francophonie