•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Val-d'Or utilise l'art pour favoriser la cohésion sociale

La Ville de Val-d'Or a procédé lundi soir au vernissage d'une exposition d'œuvres qui seront exposées sur le sentier J-P-Rolland-Fortin cet été.
La Ville de Val-d'Or a procédé lundi soir au vernissage d'une exposition d'œuvres qui seront exposées sur le sentier J-P-Rolland-Fortin cet été. Photo: Radio-Canada / Thomas Dehaies
Thomas Deshaies

La Ville de Val-d'Or a procédé lundi soir au vernissage d'une exposition d'œuvres qui seront exposées sur le sentier J-P-Rolland-Fortin cet été. Le projet est issu d'une démarche de médiation culturelle, ayant notamment pour objectif de favoriser la cohésion sociale.

Une partie de l'exposition sera consacrée à l'activité le temps d'une soupe qui s'est tenue l'année dernière à Val-d'Or. Les citoyens étaient invités à partager une soupe avec un inconnu.

« Il y avait un menu de discussion qui était offert pour favoriser les échanges, précise l'animatrice culturelle à la Ville de Val-d'Or, Geneviève Béland. À la fin de la discussion, les personnes étaient invitées à écrire une courte phrase sur un panneau et elles étaient prises en photo. » Ce sont donc ces photos qui seront exposées.

La seconde partie de l'exposition sera consacrée à des contes écrits par des élèves en francisation. « Il y a des groupes qui se sont rencontrés avec un conteur, une médiatrice culturelle pour développer des comtes qui sont teintés de souvenir de ces personnes, puis qui ont été illustrés par des artistes », explique Mme Béland.

D'autres projets à venir

La Ville de Val-d'Or souhaite poursuivre la mise sur pied d'initiatives culturelles pouvant favoriser une meilleure cohésion sociale.

La Ville ça fait quelques années qu'on est dans la mouvance de la médiation culturelle puis on utilise la culture comme levier pour développer des projets qui favorisent la cohésion sociale.

Geneviève Béland, animatrice culturelle

Le projet Fibre et femmes a d'ailleurs reçu récemment une aide financière provenant du ministère de la Culture, se réjouit Mme Béland. Les nouvelles arrivantes seront invitées à se regrouper pour s'adonner à l'art textile.

« Elles vont apprendre de nouvelles techniques, partager leurs connaissances, souligne M. Béland. L'idée c'est de créer la rencontre. C'est un prétexte pour les sortir de l'isolement, rencontrer des personnes puis passer du bon temps. »

Abitibi–Témiscamingue

Arts