•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget fédéral : les attentes des producteurs laitiers

Jasmin Benoit et son père Gérald nourrissant les vaches sur leur ferme de l'est de l'Ontario.
Jasmin Benoit et son père Gérald vont surveiller de près les annnonces prévues dans le budget fédéral de mardi. Photo: Radio-Canada / Christine Tremblay
Jean-François Nadeau

Les producteurs laitiers espèrent que le budget fédéral, déposé cet après-midi, comprendra des mesures d'aide pour soutenir leur industrie.

Les producteurs laitiers demandent depuis des mois à Ottawa de compenser les pertes subies à la suite des récents accords internationaux. Ils estiment que le gouvernement a laissé tomber de 8 à 9 % du marché canadien du lait avec les trois accords commerciaux signés dans les dernières années.

Producteur laitier à Sainte-Marguerite en Beauce, Benoit Marcoux rappelle que les producteurs doivent investir des millions de dollars pour moderniser leurs équipements sans savoir ce que leur réserve l'avenir.

« On va souvent investir des millions de dollars pour avoir des centaines de mille de revenus. Si on fait ces investissements-là, puis que ça coupe une partie de ce revenu-là qui n'est pas si rentable comparé à la valeur des dépenses, ça rend nos investissements fragiles », affirme-t-il.

« Je m'attends à ce qu'on soit compensés à notre juste valeur, équitablement, tout le monde. Pas juste un certain groupe de producteurs ou un certain groupe de transformateurs, mais l'ensemble des producteurs et transformateurs au pays », ajoute un autre producteur laitier, Jasmin Benoît.

Les producteurs laitiers estiment qu'il faudrait environ 500 millions de dollars par année pour compenser les pertes financières. La ministre fédérale de l'Agriculture, Marie-Claude Bibeau, se fait rassurante.

« On s'est engagés à les compenser de façon pleine et équitable. On va tenir notre engagement », soutient-elle.

De leur côté, les producteurs demeurent sceptiques.

« Il faut que le gouvernement trouve un moyen de rassurer les producteurs parce que les producteurs ne le croient plus. Le fédéral nous a dit que l'industrie devrait établir les compensations, ce que nous avons fait. On veut que le gouvernement nous donne une réponse rassurante d'ici les prochains jours », affirme le président des producteurs de lait du Québec, Bruno Letendre.

Le dernier budget fédéral avant les élection sera déposé à 16 h cet après-midi.

- Avec les informations de Pascal Poinlane.

Québec

Agro-industrie