•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baie-Comeau se protège face à une éventuelle attaque informatique

Un gros plan du clavier d'un ordinateur avec un cadenas transparent déposé dessus.

Des municipalités québécoises ont déjà été la cible de rançons informatiques.

Photo : iStock

Jean-Louis Bordeleau

La Municipalité de Baie-Comeau compte se doter d'une assurance en cas d'attaque informatique.

Le conseil municipal emboîte ainsi le pas à d'autres villes du Québec. Bon nombre d'entre elles ont déjà accepté de se cotiser pour effectuer un achat groupé d'assurance en cyberrisque.

C'est l'Union des municipalités du Québec (UMQ) qui propose à ses membres d'adhérer à cette assurance de dommages.

L'assurance coûterait 300$ par année, selon la Ville de Baie-Comeau.

Les municipalités et les MRC de la province ont jusqu'à la fin du mois d'avril pour participer à l'achat groupé de l'assurance pour les cyberrisques.

Des gens ont pris possession de certaines parties du système informatique, puis des demandes de rançons, raconte le maire de Baie-Comeau Yves Montigny à propos des cas vécus par d'autres municipalités québécoises. Lors de la négociation, parce qu'il y a toutes sortes de négociations qui se font, ça arrive qu'on attrape le coupable, et ça arrive aussi qu'on ne l'attrape pas.

Avec les informations d'Olivier Roy Martin

Côte-Nord

Politique municipale