•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le déménagement de la station du Dépôt pourrait coûter cher à Sherbrooke

Un autobus en transit à la Station du Dépôt.

La Station du Dépôt sera fermée à compter du 19 août.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

En abandonnant la station d'autobus du Dépôt au centre-ville, la Ville de Sherbrooke pourrait devoir rembourser de 400 000 $ à 800 000 $ en subventions obtenues par Québec pour sa construction, selon les premières estimations.

Des discussions sont en cours avec le gouvernement provincial pour éviter de rembourser cette somme.

Ce n'est pas juste de sortir la station du centre-ville, c'est de mettre en place un pôle multimodale, explique le président de la Société de transport de Sherbrooke, Marc Denault.

Selon lui, le projet s'inscrit dans le plan de mobilité durable adopté par le gouvernement du Québec. Des rencontres ont eu lieu pour revoir les modalités des programmes de subventions, notamment pour les rendre plus flexibles afin de satisfaire, notamment les besoins des sociétés de transport.

La subvention octroyée à l'époque était divisée en trois volets : les infrastructures, le bâtiment et le terrain. Le remboursement qu'il resterait à faire ne touche que le terrain.

On est en lien avec [Québec] pour démontrer que le travail qu'on est en train de faire est directement lié à leurs objectifs, donc de ne pas pénaliser la Ville pour ses ambitions, ajoute Caroline Gravel, directrice du service des infrastructures urbaines.

Le dossier a également été abordé avec la députée de Sherbrooke, Christine Labrie et la députée caquiste Geneviève Hébert.

Estrie

Affaires municipales