•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse de la production de pétrole prévue dans les prochains mois

Un puits de pétrole en Alberta.
La province autorise une augmentation de la production de pétrole pour les mois de mai et de juin. Photo: La Presse canadienne / Larry MacDougal
Radio-Canada

La production de pétrole en Alberta augmentera de 25 000 barils par jour au mois de mai, et de 25 000 de plus, en juin.

Les néo-démocrates imposent, depuis le mois de janvier, une limite de production pour que le pétrole albertain soit vendu à sa juste valeur. Initialement, le gouvernement avait réduit la production de pétrole de 350 000 barils par jour.

Cette politique temporaire est essentielle pour réduire l’écart entre les prix [des barils canadiens et américains].

Rachel Notley, première ministre de l’Alberta

Pour établir la limite mensuelle, la province prend en compte différents facteurs, notamment la météo.

Avec es températures printanières plus chaudes du mois de mai, par exemple, il faut moins de diluant pour que le bitume circule dans les oléoducs, comparativement aux mois d’hiver.

Par conséquent, le réseau de pipeline dans la province verra sa capacité de transport augmenter.

Dès le 1er juin, la province permettra aux entreprises de produire un total de 3,71 millions de barils par jour, ce qui représente la plus grande quantité autorisée depuis le début du rationnement.

Les entreprises ne se voient pas imposer de limite sur les premiers 10 000 barils par jour qu’elles produisent. Par conséquent, seulement 28 pétrolières sur plus de 300 en activité en Alberta sont touchées par la politique de restriction.

La limite de production de pétrole mensuelle dans la province (barils de pétrole/jour) :

  • Janvier: 3,56 millions
  • Février: 3,63 millions
  • Mars: 3,63 millions
  • Avril: 3,66 millions
  • Mai: 3,68 millions
  • Juin: 3,71 millions

Depuis le début de la mise en place de cette politique, la différence de prix entre le Western Canadian Select et le West Texas Intermediate s'est réduite.

Par ailleurs, dans son communiqué, rendu public lundi, le gouvernement rappelle que les expéditions ferroviaires de pétrole, prévues dans sa stratégie pour sortir l’industrie de la crise, commenceront en juillet.

En raison du manque de pipelines, Rachel Notley espère que 120 000 barils de brut par jour seront transportés par train d'ici 2020.

Alberta

Industrie pétrolière