•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD exhorte Scott Moe à prendre ses distances avec les gilets jaunes

Des gilets jaunes arborant un drapeau canadien et une pancarte durant une manifestation à Regina en décembre 2018.
Des gilets jaunes dans une manifestation, rue Albert, à Regina, en décembre 2018 Photo: Radio-Canada / Miriane Demers-Lemay
La Presse canadienne

Le Nouveau Parti démocratique en Saskatchewan souhaite que le premier ministre, Scott Moe, demande à ses ministres de ne pas participer aux manifestations des gilets jaunes.

Le chef de l’opposition, Ryan Meili, en a fait la demande durant la période des questions au palais législatif, en mentionnant la tuerie dans des mosquées en Nouvelle-Zélande, qui fait 50 morts.

Il demande au premier ministre de prendre ses distances avec le mouvement des gilets jaunes, qui a débuté en France, puis s’est étendu au Canada.

Certains membres de ce mouvement dénoncent l’immigration et la politique énergétique du gouvernement fédéral dans des manifestations et sur les réseaux sociaux.

Cette année, le NPD avait protesté contre la participation à des manifestations de gilets jaunes de la ministre de la Voirie et de l’Infrastructure, Lori Carr, et du ministre responsable de la Santé dans les milieux ruraux et éloignés, Greg Ottenbreit.

Scott Moe avait alors rétorqué que les ministres qui ont participé à ces manifestations l’avaient fait pour dénoncer la politique énergétique du gouvernement fédéral.

« On ne devrait pas mettre tout le monde dans le même panier, à cause de quelques commentaires d’un petit nombre de personnes », avait-il déclaré.

Le premier ministre a fait savoir que son gouvernement condamne les propos anti-immigration et islamophobes.

Ryan Meili a fait savoir que des déclarations anti-immigration et des appels à la violence contre le premier ministre Justin Trudeau ont été faits dans ces manifestations et sur les réseaux sociaux.

« Ne pas prendre ses distances avec ces événements et ce mouvement serait irresponsable de la part du premier ministre [provincial] », a-t-il déclaré.

Un suprémaciste blanc australien est accusé de meurtre en lien avec la tuerie dans des mosquées, vendredi, à Christchurch, en Nouvelle-Zélande.

Saskatchewan

Politique provinciale