•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les portes s’ouvrent pour le « nouveau country » de Mathieu Langevin

Mathieu Langevin chante, sa guitare au cou, et pointe vers la foule.
Mathieu Langevin en concert à l'expo de St-Hyacinthe. Photo: Radio-Canada / Matt_Lang_Music
Christelle D'Amours

Mathieu Langevin, alias Matt Lang, annonce la signature d'un contrat et d'un autre disque à paraître sous la gestion d'une boîte de Toronto, promue par Sony Music Canada. Depuis la sortie de son dernier opus, l'artiste originaire de Maniwaki ne cache plus le rêve duquel il se rapproche graduellement : percer à l'international.

Une voix chaude et puissante, quelques notes rauques et un grain de voix singulier : Mathieu Langevin avait tout pour séduire son public québécois, fidèle depuis son passage à l’émission La Voix en 2015. Toutefois, quand talent et ambition se conjuguent, il est temps de passer à la prochaine étape. L’international, c’est ce qu’on veut, c’est ce qu’on vise, confirme-t-il.

L’artiste de 28 ans, originaire de Maniwaki, annonce aujourd’hui un contrat signé avec Jayward Artist Group, une nouvelle boîte torontoise promue par Sony Music Canada.

La carrière hors Québec de Mathieu Langevin sera donc entre les mains du chanteur et réalisateur Tebey (auteur-compositeur pour One Direction, Cher et Flo Rida, entres autres, et dont les propres pièces Denim on denim et Who’s gonna love you tournent à la radio) et de la gérante Jill Snell. Cette dernière a travaillé à la promotion d’artistes comme Avril Lavigne et Michelle Wright, en plus d’avoir siégé pendant 15 ans au comité JUNO Music Advisory committee.

Pour moi, c’est une autre marche. Ça a commencé il y a longtemps, ce beau projet-là, et on ne pensait pas se rendre où on est aussi vite.

Mathieu Langevin, auteur-compositeur-interprète

Le « new country boy » admet que cette signature est conséquente à la parution de son dernier mini-album, sur lequel il chante uniquement en anglais. Comme il a l’oeil sur une carrière internationale, un prochain disque est déjà en préparation avec sa nouvelle gérance et vise à le faire connaître davantage dans le Canada anglophone et aux États-Unis.

Un homme vêtu de noir regarde la caméra.Agrandir l’imageMathieu Langevin, alias Matt Lang Photo : Crédit photo : Francesca Ludikar

Du français à l’anglais, mais surtout du Québec à l’international

Après son passage à La Voix, Mathieu Langevin a fait ses débuts musicaux sur la scène québécoise avec un premier album folk en français, Sauve-toi pas, paru en 2015.

En septembre 2018, l’artiste de 28 ans changeait complètement de cap. Il serait désormais connu sous l’alias Matt Lang, un nom plus facile à retenir pour son public anglophone, qui demeurait encore à conquérir. C’est à cette même date que paraissait son album éponyme, le tout premier en anglais, sur lequel Mathieu Langevin osait le « nouveau country ».

Avec ce disque, l’artiste et son équipe misaient sur un double jeu en voulant toujours marquer des points auprès du public francophone, tout en offrant un produit qui plairait au marché anglophone.

Matt Lang oublie-t-il déjà ses origines? C’est une question à laquelle il doit souvent répondre. Non, je ne délaisse pas le Québec, mais oui, je veux explorer ailleurs, puis je veux sortir du Québec, sortir du Canada aussi, explique l’artiste. J’ai beaucoup de projets, puis j’ai envie de sortir de ma zone de confort.

Ma première langue, c’est le français, puis je tiens à ça.

Mathieu Langevin, auteur-compositeur-interprète

Un style musical en pleine éclosion

En se lançant dans le nouveau country, Mathieu Langevin prenait un risque, ne sachant pas si ce style plairait. Ici, au Québec on est habitués au western, mais c’est complètement différent , souligne celui qui compare sa musique à celle de Tim Hicks ou encore Brett Kissel.

Selon lui, les sonorités plus pop ou rock conférées au country nouveau genre rejoignent un plus grand public, indépendamment du sexe ou de l’âge. Je pense qu’on est dans une nouvelle ère de musique, ajoute-t-il. C’est en expansion et en explosion surtout.

Dès sa sortie, son album trônait au sommet des palmarès country, puis anglophones aux côtés de grands de la musique tels Paul McCartney et Eminem. Aujourd’hui, Matt Lang dépasse les 2 millions de streams sur Spotify.

Quand on a lancé cet album-là, on ne s’attendait à rien. On ne s’attendait pas, en bon québécois, à ce que ça " pète " comme ça.

Mathieu Langevin, auteur-compositeur-interprète

La réception positive de cette nouvelle musique est inespérée pour le jeune artiste, pour qui les contours d’un rêve beaucoup plus grand semblent se dessiner graduellement.

Cet été, Matt Lang sera le porte-parole d’un tout nouveau festival New Country qui aura lieu à Brome, en juillet. Son équipe et lui amorcent également une tournée dont les dates seront annoncées prochainement.

Est-ce que c’est la dernière année qu’on fait le Québec? Je ne sais pas, explique Mathieu Langevin, laissant sous-entendre que son nouveau contrat ouvre aussi de nouveaux horizons à une tournée de plus grande envergure.

Quoi qu’il en soit, l’artiste insiste sur son sentiment d’attachement envers sa province natale. C’est sûr qu’on va toujours venir au Québec, mais c’est sûr que s’il faut aller ailleurs, on va y aller. Je vais le faire avec plaisir et essayer de représenter le Québec du mieux que je peux, conclut-il.

Ottawa-Gatineau

Musique country/folk