•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers la création d’un quartier résidentiel d’envergure à Windsor

Un panneau commercial est sur le sol devant une clôture. Un terrain en friche s'étend en arrière.
Un complexe immobilier majeur pourrait voir le jour sur le terrain d'une ancienne usine GM dans l'est de Windsor. Photo: CBC/Dale Molnar
Radio-Canada

Un comité de la Ville de Windsor recommande au conseil municipal d'approuver un incitatif fiscal de 10,4 millions de dollars pour la construction d'un important complexe résidentiel et commercial sur un terrain vague ayant appartenu à l'entreprise General Motors.

Le planificateur principal de la Ville n'a pas caché sa satisfaction à l'idée que la friche industrielle située à côté du centre WFCU, dans l'est de la ville, puisse être à nouveau utile.

Elle représente environ 11 % des terrains vacants de la Municipalité, a précisé Greg Atkinson lors de la réunion lundi du comité permanent du développement et du patrimoine.

L'ancien terrain d'une usine GM a été acheté par la société Farhi Holdings en 2005, mais il est resté dans le même état depuis.

Les recommandations du comité s'inscrivent dans le plan municipal de réaménagement des friches industrielles qui prévoit des incitatifs fiscaux pour revitaliser ces zones qui sont susceptibles d'être contaminées en raison d'une utilisation industrielle ou commerciale antérieure.

L'entente de 10,4 millions de dollars avec Farhi Holdings s'étalerait sur une période de 13 ans.

Un projet ambitieux

Selon le plan présenté par le promoteur immobilier, le quartier comprendra 119 maisons unifamiliales et 278 habitations multifamiliales

Un hôtel de sept étages ainsi qu'une zone commerciale font également partie du projet.

Selon Shmuel Farhi, la construction des bâtiments qui feront de quatre à six étages coûtera entre 85 et 90 millions de dollars.

Le terrain de 24,5 hectares devra toutefois d’abord être décontaminé. Une opération qui pourrait coûter jusqu'à 6 millions de dollars, selon le promoteur.

Nous avons fait des études pour remplir les conditions du gouvernement et de la Ville et nous sommes maintenant prêts à aller de l’avant, déclare M. Farhi, remerciant du même coup la Municipalité et les élus pour leur travail.

Selon M. Farhi, la Ville de Windsor pourrait également agrandir le complexe récréosportif WFCU.

Si le conseil municipal suit la recommandation du comité, l'entreprise pourrait commencer les travaux dès l'automne prochain.

Windsor

Urbanisme