•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un cancer « un peu invasif », révèle Régis Labeaume

Le maire de Québec, Régis Labeaume
Le maire de Québec, Régis Labeaume Photo: Radio-Canada / Maxime Corneau
Radio-Canada

Le maire de Québec s'est exprimé publiquement pour la première fois sur le cancer de la prostate dont il est atteint, lundi. Régis Labeaume a parlé d'un mal « un peu invasif ».

Régis Labeaume a d'abord publié une vidéo sur sa page Facebook.

« Je veux vous remercier, j'ai eu une tonne d'affection », a déclaré le maire.

Il est ensuite revenu sur la nouvelle lors d'un point de presse.

« C'est plus vilain que je l'espérais », a-t-il déclaré, avouant qu'il avait besoin de repos.

Le maire a mentionné que son horaire doit être allégé, un objectif difficile à atteindre, mais nécessaire. Pour l'heure, il doit se limiter à des demi-journées de travail.

« Je n'ai pas travaillé vendredi, c'est excitant », a-t-il blagué.

Régis Labeaume est toutefois formel : aucun transfert de ses responsabilités n'est envisagé pour le moment.

Je veux que les gens sachent qu’il n’y aura pas de vacance à la gestion de la ville. Jusqu’à nouvel ordre, je ne suis pas mort. Ça devrait aller!

Régis Labeaume, maire de Québec

Résultats d’examens

Régis Labeaume est en attente des résultats d’une série d’examens qui devraient préciser l’étendue de la maladie et le type de traitement qu’il devra subir.

« Qu’est-ce que tu veux qu’on fasse? C’est la fatalité », a-t-il répondu à une journaliste qui le questionnait sur son moral depuis la confirmation de son diagnostic.

« Je suis un gars chanceux. Je suis bien organisé et bien entouré », a-t-il conclut en soulignant qu’il pouvait compter sur son entourage pour le soutenir dans cette épreuve.

Avec les informations d'Olivier Lemieux et de Louise Boisvert

Québec

Politique municipale