•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le marsouin du Pacifique sur le point de disparaître

Deux marsouins du Pacifique nagent dans les eaux du golfe de Californie.

Deux marsouins du Pacifique nagent dans les eaux du golfe de Californie.

Photo : NOAA

Radio-Canada

Il resterait moins de 10 marsouins du Pacifique (Phocoena sinus) dans les eaux du golfe de Californie, si bien que ce mammifère marin serait sur le point de disparaître de la surface terrestre, affirme un groupe international de scientifiques chargé de conseiller le gouvernement mexicain pour assurer la survie de l'espèce.

Le dernier recensement, réalisé durant l’été 2018, montrait qu’il ne restait que 22 individus, mais c’était avant la saison de pêche actuelle.

Or, chaque année, environ la moitié de ces marsouins meurent alors qu'ils se retrouvent piégés dans les filets illégaux placés dans le golfe de Californie pour pêcher une autre espèce menacée, le totoaba.

Les braconniers capturent les totoabas pour leurs vessies natatoires, qui sont séchées et vendues clandestinement sur le marché noir chinois à des prix pouvant dépasser 60 000 $ le kilo.

Un habitat très restreint

Le programme de surveillance acoustique indique que les quelques marsouins du Pacifique toujours en vie habitent une très petite zone d’environ 24 km sur 12 km.

Dans sa communication, le groupe de chercheurs souligne que le seul espoir de l’espèce réside dans l’élimination complète des filets de pêche dans cette zone. Une tâche qui n’est pas impossible, étant donné que son étendue est restreinte.

Mais il faudra quand même prendre des moyens musclés pour y arriver, puisque les rapports montrent que la pêche illégale est en augmentation dans la zone, et que les braconniers n’hésitent pas à recourir à la violence envers des pêcheurs aux filets réglementaires, et même la marine mexicaine.

Les experts invitent donc le Mexique à prendre ces quatre mesures sans attendre :

  • Financer et étendre les efforts pour retirer complètement les filets de pêche illégaux;
  • Assurer la protection des équipes responsables de retirer les filets;
  • Surveiller la zone 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et recenser les marsouins du Pacifique présents;
  • Arrêter et poursuivre les pêcheurs illégaux. Pour y arriver, la marine devra augmenter sa présence dans la région.

Le groupe d’experts soutient que les marsouins continuent de se reproduire et que les femelles mettent bas encore régulièrement, ce qui laisse à penser que le problème n'est pas lié au manque de nourriture, ni à la maladie, ni à la perte de leur habitat naturel, mais bien aux filets illégaux.

Reste que sans l’action immédiate du Mexique, le comité d’experts estime que l’avenir du mammifère dans le golfe de Californie est sans espoir.

En outre, la poursuite de la pêche illégale continue de causer des dommages irréparables à d'autres espèces du golfe et au patrimoine de biodiversité du Mexique, ce qui nuira inévitablement aux communautés humaines qui dépendent de cet écosystème.

Protection des espèces

Science