•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des attentes envers le budget Legault, mais un grand souhait : remplacer l'Apollo

Le traversier Apollo entouré de glaces.
La liaison maritime entre Matane et la Côte-Nord est compromise depuis plusieurs mois puisque les bris sur les navires se succèdent. (Archives) Photo: CBC
Julie Tremblay

Prolongement de l'autoroute 20 et de la route 138, amélioration du pacte fiscal et meilleur accès aux soins de santé... les budgets provinciaux se succèdent, mais les demandes des élus reviennent. Cette année, un incontournable : des sommes importantes sont réclamées pour réparer le fiasco de la traverse Matane–Côte-Nord dans le budget provincial qui sera déposé jeudi.

Je ne peux pas croire que notre fameux bateau de relève ne sera pas dans l'équation quelque part, affirme le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier.

Pour lui, comme pour bien d'autres élus de l'Est-du-Québec, c'est une évidence que des sommes seront réservées pour mettre fin à la saga de la traverse Matane-Côte-Nord.

On dirait que l'Apollo, c'est un bateau qui a peur des quais! [...] Je ne peux même pas penser que des sommes pour le remplacer ne seront pas au rendez-vous dans le budget.

Réjean Porlier, maire de Sept-Îles

Le préfet de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier, ajoute pour sa part que l'histoire d'horreur épouvantable de la traverse a eu des conséquences graves sur l'économie, tant sur la rive sud que sur la rive nord du fleuve. Il réclame, à l'instar du député Pascal Bérubé et du maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, des investissements pour soutenir l'économie des deux côtés du Saint-Laurent.

Un avion de la compagnie Pascan sous la neigeUn avion sous la neige Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Faciliter les déplacements

Outre le dossier de la traverse, les élus du Bas-Saint-Laurent espèrent toujours que celui de l'autoroute 20 soit réintégré dans le Programme québécois des infrastructures (PQI), tandis que ceux de la Côte-Nord souhaitent que les investissements se poursuivent pour le prolongement de la route 138.

Même si Québec a élargi son programme de réduction des tarifs aériens en région l'an dernier, plusieurs espèrent que des sommes supplémentaires soient annoncées.

Si on veut soutenir la Gaspésie dans son développement économique, démographique, il faut que tous les moyens de transport soient efficaces, accessibles, ponctuels et là, ce n'est pas le cas.

Sylvain Roy, député péquiste de Bonaventure
Le député de Bonaventure, Sylvain RoyLe député de Bonaventure, Sylvain Roy Photo : Radio-Canada / Pierre Cotton

Le préfet de la MRC de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier, ajoute que Québec doit mieux surveiller les infrastructures en zone côtière.

C'est important de ne pas juste intervenir au moment où ça brise, mais d'agir en prévention, de voir à faire des inspections et des ouvrages de protection de manière préventive, avant que la mer se charge de tout démolir comme c'est déjà arrivé dans le passé, précise-t-il.

La route 132 longe la Haute-Gaspésie. Aucune autre route ne permet d'y circuler.La route 132 longe la Haute-Gaspésie. Aucune autre route ne permet d'y circuler. Photo : Radio-Canada

La santé en région

Le député de René-Lévesque, Martin Ouellet, ajoute qu'il faut aussi bonifier le programme de remboursement des frais pour les soins médicaux afin d'aider les personnes qui doivent se déplacer vers les grands centres pour obtenir des traitements médicaux.

Des mesures pour mettre fin aux ruptures de services dans les hôpitaux en région sont également attendues.

Plus d'argent aux municipalités

Finalement, les préfets et les maires de l'Est-du-Québec parlent d'une seule voix au sujet de l'argent qui leur est accordé : Québec doit augmenter les sommes versées aux municipalités pour les aider à assumer leurs responsabilités et pallier les compressions de 300 millions de dollars imposées dans le pacte fiscal de 2015.

Il faut que le gouvernement du Québec réalloue des sommes importantes pour soutenir le développement économique dans les territoires des MRC.

Michel Lagacé, préfet de la MRC de Rivière-du-Loup
Michel Lagacé, maire de Saint-Cyprien et préfet de la MRC de Rivière-du-LoupMichel Lagacé, maire de Saint-Cyprien et préfet de la MRC de Rivière-du-Loup Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Le premier ministre Legault avait promis de transférer un point de TVQ aux municipalités, mais cette mesure pourrait ne pas faire partie du budget et être plutôt négociée l'automne prochain, à quelques mois de l'échéance du pacte fiscal.

Bas-Saint-Laurent

Politique provinciale