•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La location de type Airbnb bientôt autorisée partout à Québec

Le logo d'Airbnb sur un cellulaire
Le logo d'Airbnb sur un cellulaire Photo: Radio-Canada
Louis Gagné

La Ville de Québec va autoriser l'hébergement touristique collaboratif de type Aibnb sur tout son territoire à compter du 1er juin.

Comme la municipalité l’avait annoncé en juillet dernier, l’hébergement collaboratif ne pourra être offert qu’à court terme, soit durant 31 jours consécutifs et moins, pour un maximum de 90 jours par année. De plus, le logement loué devra être la résidence principale du locateur.

Les citoyens qui désirent offrir de l’hébergement en location à court terme devront obtenir un permis annuel auprès de la Ville de Québec au coût de 50 $.

Ils devront prouver qu’il s’agit de leur résidence principale en plus de s’engager à publier le numéro de permis avec l’offre d’hébergement, et ce, peu importe le média utilisé, pour en faire la promotion : plateforme de réservation en ligne, réseaux sociaux, affiches, etc.

Hébergement commercial

La municipalité prévient que « toute offre de location à court terme dans un lieu autre que la résidence principale sera considérée comme de l’hébergement touristique commercial ».

Les citoyens qui veulent s’y adonner seront soumis à l’ensemble des obligations réglementaires et fiscales propres à l’hébergement commercial, dont l’obtention d’un permis municipal d’une attestation de classification provinciale.

L’autorisation de l’hébergement locatif à court terme constituait l’une des principales recommandations du groupe de travail sur l’hébergement touristique.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, s’était engagé à mettre en œuvre l’ensemble des recommandations formulées par le groupe.

Québec

Tourisme