•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Semaine provinciale de la fierté française est lancée

Des élèves enthousiastes qui forment une haie d'honneur devant l'École L'Odyssée.
Les élèves de l'École L'Odyssée ont déroulé le tapis rouge pour accueillir les dignitaires invités au lancement de la Semaine de la fierté française dans les écoles du Nouveau-Brunswick. Photo: Twitter/Présidente AEFNB
Radio-Canada

« Les fenêtres de l'Acadie s'ouvrent sur la francophonie » : c'est le slogan de la 30e Semaine provinciale de la fierté française, dont le lancement avait lieu lundi matin à l'École L'Odyssée, à Moncton.

Il s’agissait d’un moment de grande fébrilité pour les quelque 850 élèves de l’École, qui préparaient la cérémonie d’ouverture depuis plus d’un an.

Cette longue préparation a d’ailleurs été l’occasion d’une réflexion sur ce que signifie d’être francophone, souligne Monique Hébert-Savoie, la directrice de l’École.

Étant une école dans la région de Moncton, où l’anglais est présent, lorsqu’on prend le temps, comme école francophone de s’arrêter et de préparer cette cérémonie-là un an à l’avance, c’est sûr que ça fait réfléchir aux enjeux linguistiques [...]. 

L’École a déroulé, littéralement, le tapis rouge pour accueillir les dignitaires invités à la cérémonie, parmi lesquels le ministre de l’Éducation, Dominic Cardy, son collègue Robert Gauvin, ministre responsable de la Francophonie, et la lieutenante-gouverneure, Jocelyne Roy Vienneau.

J’invite les élèves et les gens du Nouveau-Brunswick à se joindre à moi pour célébrer la richesse culturelle et artistique de la langue française qui s’ouvre sur la francophonie et qui fait rayonner la vitalité de l’Acadie au Canada et ailleurs dans le monde, a déclaré le ministre Cardy pour l’occasion.

Une cérémonie élaborée

Beaucoup de moyens ont été déployés à L’Odyssée pour lancer la semaine avec faste. Les élèves ont créé un décor composé de cubes lumineux et les 52 musiciens de l’orchestre l’Harmonie de L’Odyssée ont été mis à contribution pour jouer des transitions musicales entre les différents numéros de la cérémonie.

Même au niveau du décor, tous les jeunes ont pris un chandail par classe, ils ont écrit tous les noms de famille pour dire que L’Odyssée, on a des noms de famille qui viennent de partout dans le monde et au bout de ça, ce qui nous [rassemble], c’est notre langue, a précisé Mme Hébert-Savoie.

Le décor comprenait également une fenêtre en bois symbolisant l’ouverture de l’Acadie au reste de la francophonie.

La Semaine provinciale de la fierté française se poursuivra jusqu’au 22 mars. Elle sera soulignée de diverses façons par les 89 écoles francophones du Nouveau-Brunswick, mais aussi par certaines écoles de langue anglaise.

Des rallyes, des concours de dictée ou d’orthographe et des chasses au trésor sont notamment au programme.

Nouveau-Brunswick

Francophonie