•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'usine Les Crustacés de Gaspé ferme ses portes

Des pinces de crabe reposent dans une usine de transformation.

Du crabe dans une usine

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Radio-Canada

L'usine Les crustacés de Gaspé, située à Grande-Rivière, n'ouvrira pas ses portes pour la prochaine saison. Dans un communiqué publié lundi matin, MDM explique la fin des activités de l'usine par une absence de rentabilité.

Le groupe MDM, qui avait acquis les installations il y a quatre ans, n'entrevoit aucune perspective d'amélioration pour la saison 2019.

La direction précise que l'incertitude sur la fermeture de zones de pêche en raison de la présence de la baleine noire rendait les perspectives encore plus sombres. Le manque de personnel est aussi un élément qui a pesé dans la balance, selon l'employeur.

D'après MDM, à l'approche de la prochaine saison, le quart des 80 employés de l'usine occupent déjà un autre emploi. La direction indique qu'elle travaillera au reclassement du personnel de concert avec Emploi-Québec et les usines du secteur.

Nous sommes à six semaines du début de la pêche et nous avons confiance que la majorité des gens pourront être replacés.

Gino Lebrasseur, directeur général de MDM ltée.

Le syndicat a été informé il y a cinq jours.

En négociations

Le nouveau syndicat, affilié à Unifor, avait été accrédité en mai dernier pour représenter les travailleurs de l'usine et tentait de conclure une première convention collective.

Selon l'adjoint au directeur québécois d'Unifor, John Caluori, une journée de négociation pour cette convention était d'ailleurs prévue pour lundi, mais la semaine dernière, un représentant de l'usine aurait annoncé au syndicat que l'usine ne rouvrirait pas ses portes pour des questions financières.

Ça nous a un peu bouleversés. On a demandé à l'employeur de faire l'annonce lui-même [...] et l'employeur n'a rien sorti, n'a pas avisé les employés.

John Caluori, adjoint au directeur québécois d'Unifor

Le syndicat envisage d'entamer des procédures légales afin d'empêcher la fermeture de l'usine.

L'employeur n'a pas pu être joint.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Relations de travail