•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aliss, un roman de Patrick Senécal, devient une bande dessinée

La couverture de la bande dessinée Aliss
Aliss, le roman de Patrick Senécal, fêtera le 20e anniversaire de sa parution en 2020. Pour souligner dignement l'événement, une bande dessinée verra le jour grâce aux dessins de l'illustrateur Jeik Dion. Photo: Courtoisie
Anne-Josée Cameron

Aliss, le roman de Patrick Senécal, fêtera le 20e anniversaire de sa parution en 2020. Pour souligner dignement l'événement, une bande dessinée verra le jour grâce aux dessins de l'illustrateur Jeik Dion.

Lecteur de Patrick Senécal, le dessinateur Jeik Dion a approché l'écrivain au cours d'un salon du livre pour lui proposer sa collaboration afin de créer un roman graphique à partir du roman Aliss.

Une oeuvre toute désignée pour une bande dessinée.

« Les livres de Patrick font de très bons films, mais dans le cas d'Aliss, cela aurait été difficile de l'adapter. Il va tellement loin en termes d'imageries et de surréalisme que la bande dessinée était la meilleure option », explique le dessinateur Jeik Dion.

Un extrait du roman graphique « Aliss » qui devrait paraître en 2020 si la campagne de sociofinancement se déroule bien. La roman graphique qui fera 200 pages se tiendra loin des cases rigides de la BD traditionnelle. Photo : Courtoisie/Studio Lounak

L'illustrateur est fasciné par la quête du personnage principal du roman : « Aliss tente de repousser ses limites, de voir jusqu'où elle peut aller, que ce soit dans l'auto-destruction ou dans la sexualité. C'est très trash comme roman, commente Jeik Dion. Le mélange avec l'univers enfantin d'Alice au pays des merveilles dont s'est inspiré Patrick, c'est ce contraste qui m'intéresse », ajoute-t-il.

Aliss et Patrick de l'autre côté du miroir

Patrick Senécal écrit Aliss au moment où il vient de déménager à Mont-Saint-Hilaire. Il enseigne, commence à être connu comme écrivain et songe à avoir des enfants.

« Une mise en contexte importante, précise l'écrivain. J'étais tiraillé entre ma vie qui s'embourgeoisait tranquillement et mon côté artiste. Je pense qu'Aliss était une réponse à ça, métaphoriquement. »

« Aliss croit naïvement trouver la liberté en disant oui à tout. En écrivant, je me suis rendu compte, comme Aliss se rend compte, que la liberté, c'est beaucoup plus qu'être un "fucké" ou un rebelle. Qu'on vive à Saint-Hilaire ou à Montréal, qu'on soit prof ou mécanicien, la liberté, c'est dans la tête. »

Deux dessins d'Aliss, au trait noir. Pour Aliss, le dessinateur compte utiliser le dessin digital et le dessin à la main. Photo : Courtoisie

Une collaboration harmonieuse

Aliss est un roman de plus de 500 pages, une oeuvre colossale à adapter pour la bande dessinée, une oeuvre à laquelle le dessinateur montréalais se sera consacré pendant deux ans.

Une campagne de sociofinancement aura d'ailleurs été nécessaire à la mise sur pied du projet.

Jeik Dion adapte le roman de Patrick Senécal en BD.Jeik Dion adapte le roman de Patrick Senécal en BD. Photo : Jeik Dion

Patrick Senécal a apporté quelques modifications au livre afin d'en faire un scénario digeste, de 250 pages, pour le lecteur de roman graphique. Il laisse à Jeik Dion le soin d'effectuer le découpage.

Pour Aliss, le dessinateur compte utiliser le dessin numérique et le dessin à la main. « Chaque histoire commande sa forme, avance l'artiste. Pour Aliss, je voyais quelque chose de plus sombre, de plus sale dans le trait, de plus nerveux. Pour Aliss, on est presque toujours dans du noir et blanc, avec quelques touches de couleur, de rouge et de gros contrastes. »

Aliss, le roman graphique, devrait paraître à l'automne 2020, juste à temps pour le Salon du livre de Montréal.

Livres

Arts