•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une étape importante vers la réouverture de l'usine de bouletage de Pointe-Noire

Des boulettes de fer
Des boulettes de fer Photo: Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau
Jean-Louis Bordeleau

Une nouvelle étape vient d'être conclue en vue de la réouverture de l'usine de bouletage de Pointe-Noire, à Sept-Îles. Le syndicat des Métallos et Bedrock Industries ont convenu d'une entente de principe en vue de la signature d'une convention collective.

On est très satisfait d'avoir négocié, dans cette entente de principe là, des conditions de travail très compétitives avec le marché dans le domaine du fer sur la Côte-Nord, autant pour les régimes de retraite, les assurances, que les salaires, commente le coordonnateur du syndicat des Métallos pour la Côte-Nord, Nicolas Lapierre.

Selon lui, près de 170 employés pourraient être embauchés.

Il suggère que le démarrage pourrait avoir lieu cet automne.

Cette entente de principe permettra une certaine flexibilité dans l’organisation du travail de façon à faciliter le redémarrage de la production.

Nicolas Lapierre, coordonnateur du syndicat des Métallos pour la Côte-Nord

L'usine de bouletage de Cliffs ressources naturelles à Sept-Îles est à l'abandon depuis la faillite de l'entreprise en 2014.

La Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire (SFPPN) s'est portée acquéreur des installations.

Bedrock Industries doit reprendre officiellement les installations lorsqu'une entente commerciale sera conclue avec la SFPPN.

Les futurs travailleurs seront invités à ratifier cette entente une fois que l'usine sera en activité.

Plus de détails à venir

Côte-Nord

Industrie minière