•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

PCU en Alberta : des tactiques dignes de House of Cards, déplore le NPD

Rachel Notleydevant une foule à Edmonton.
Rachel Notley tenait dimanche un grand rassemblement à Edmonton en vue des élections provinciales. Photo: La Presse canadienne / JASON FRANSON
Francis Plourde

À la suite d'une enquête de CBC en Alberta au sujet d'une entente entre l'équipe de campagne de Jason Kenney et celle d'un candidat à la course à la direction du Parti conservateur uni (PCU) pour nuire à Brian Jean, le Nouveau Parti démocratique compare leur tactique à celles de la série télévisée House of Cards.

La vice-première ministre de la province, Sarah Hoffman, a été la première à réagir publiquement. « [Cette tactique] appartient à Netflix, elle n’a pas sa place en politique albertaine », a-t-elle déclaré à Edmonton, dimanche.

Pour sa part, devant ses partisans, la première ministre Rachel Notley a évoqué un « complot présumé ».

À l’occasion de sa cérémonie de nomination dans la circonscription d’Edmonton-Strathcona, elle a dénoncé la manoeuvre politique : « M. Kenney doit des explications, pas seulement des dénégations. Les Albertains méritent mieux. »

Jeff Callaway et Jason Kenney se serrant la mainJeff Callaway a annoncé mercredi qu'il se retire de la course à direction du Parti conservateur uni et se rallie à Jason Kenney Photo : Campagne de Jason Kenney

Un candidat tiers pour nuire à Brian Jean

Les documents internes obtenus par CBC News dévoilent que la campagne de Jason Kenney a fourni à celle de Jeff Callaway les orientations politiques, les sujets de discussion, des discours et des publicités négatives, dans le but de discréditer leur principal adversaire, l’ex-chef du Parti Wildrose.

Jeff Callaway a abandonné la course en fin de campagne pour appuyer Jason Kenney. Les documents montrent aussi que cette sortie était planifiée.

Selon la directrice du PCU, Janice Harrington, ces communications étaient « parfaitement normales » et « selon les règles. »

Vue sur un homme avec une barbe. il porte un veston. Il est debout et parle devant des micros.Le député provincial indépendant Derek Fildebrandt fait l'annonce officielle de la création du Parti conservateur libre de l'Alberta vendredi. Photo : Radio-Canada

À la veille des élections provinciales en Alberta, les révélations font réagir. « Ce reportage montre que Jason Kenney est prêt à tout pour obtenir le pouvoir », écrit pour sa part le chef du Parti conservateur libre de l’Alberta, Derek Fildebrandt, dans un communiqué.

Il avait également été approché pour collaborer avec la campagne de Jason Kenney, selon les documents obtenus par CBC News.

L'ancien membre du Wildrose accuse aussi le chef de l'opposition d'avoir trahi sa confiance, et celle de nombreux conservateurs.

Un coup dur pour l’image de nouveauté du PCU

Pour le politologue Frédéric Boily, il s’agit d’un coup dur pour l'image du PCU, alors que les élections provinciales pourraient être déclenchées d’un jour à l’autre.

« La vieille façon de faire des conservateurs. Une façon de faire qui, sur le plan éthique, prend, disons, des largesses », dit-il.

« On est prêts à tout pour garder le pouvoir, c'est ça que ça laisse entendre. Et ça laisse entendre que le PCU, malgré son image de nouveauté, est en fait un parti qui nage dans les mêmes eaux qu'auparavant. »

Politique provinciale

Politique