•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le presbytère de Saint-Félicien pourra être vendu aux Serres Toundra

Le bâtiment patrimonial
Le presbytère de Saint-Félicien Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

L'évêque du diocès de Chicoutimi, Mgr René Guay, donne son feu vert dans le dossier de la vente du presbytère de Saint-Félicien.

André Boudreault, modérateur de l'unité pastorale du Lac-Saint-Jean et responsable du dossier pense que cette vente est importante pour la pérennité financière de la paroisse et surtout pour l'église de Saint-Félicien.

« C'est un beau lieu d'hébergement patrimonial. C'est bon pour la municipalité l'arrivée de travailleurs, pour l'économie »

Les citoyens de Saint-Félicien se sont prononcés dimanche matin en faveur de la vente de leur presbytère.

Quelques centaines de personnes ont exercé leur droit de vote lors de l'assemblée de la fabrique de la paroisse de Saint-Félicien.

Au total, 203 personnes ont voté en faveur de la vente contre 136.

Les Serres Toundra se sont montrées intéressées à acheter le bâtiment pour un montant de 350 000 $.

L’objectif de la transaction est de loger les travailleurs originaires du Guatemala qui sont embauchés aux serres.

C’est sûr qu’on est contents. Je pense qu’il y a beaucoup de gens qui ont réalisé que ça amènerait des impacts positifs à la ville de Saint-Félicien pour les commerces. On parle quand même de plusieurs personnes qui vont habiter à cet endroit. C’est certain que ça a des impacts positifs pour tout le monde et en plus, on va pouvoir préserver un bâtiment patrimonial qui n’était pas beaucoup utilisé, explique le président-directeur général de l’entreprise, Éric Dubé.

Des personnes sont assises dans une église.Plus de 300 citoyens ont participé au vote. Photo : Radio-Canada / Flavie Villeneuve

Le projet des Serres Toundra avait semé la grogne dans la population, il y a près d'un mois. Plus de 500 personnes avaient signé une pétition afin de s'opposer au projet.

Si la transaction se concrétise, deux organismes devront déménager : la Société d’histoire de Saint-Félicien et la Société Saint-Vincent de Paul.

Saguenay–Lac-St-Jean

Société