•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une société de la Couronne du Manitoba poursuit des pompiers volontaires

Images de l'hôtel Town Centre de Le Pas, au Manitoba, en train d'être détruit par les flammes.

L'hôtel Town Centre de Le Pas, au Manitoba, a été détruit par les flammes en 2017.

Photo : Radio-Canada / CBC

Radio-Canada

La Société manitobaine des alcools et des loteries se joint à une poursuite intentée contre la ville de Le Pas, dans le nord du Manitoba, et un groupe de pompiers volontaires. Le plaignant, qui a vu son hôtel détruit par les flammes, accuse la ville et les pompiers de négligence dans la façon dont ils ont combattu le brasier.

L’hôtel Town Centre a été complètement détruit par les flammes le 7 juillet 2017, après qu’un incendie se soit déclaré dans une pile de recyclage et de boîtes de cartons à l’arrière de l’édifice.

La poursuite, déposée le 12 mars dernier devant la Cour du Banc de la Reine, cherche à obtenir des dommages-intérêts compensatoires, généraux et spéciaux.

Six pompiers volontaires et la ville sont ciblés dans la poursuite.

Le propriétaire allègue que la valeur totale de l’immeuble et des biens atteint 2 millions de dollars.

La Société manitobaine des alcools et des loteries, de son côté, possédait huit terminaux de loterie vidéo dans le bar de l’hôtel. La Société de la Couronne estime ses pertes matérielles à 149 600$.

« Les plaignants affirment que la ville et les pompiers leur ont imposé l'obligation de répondre de manière raisonnable aux demandes d'assistance de l'hôtel, conformément aux politiques et procédures en vigueur en matière de lutte contre les incendies et sans négligence », lit-on dans la plainte.

Selon les plaignants, les pompiers et la ville « ont manqué à cette obligation. »

Un incendie en deux temps

Un premier incendie s’était déclaré aux alentours de 2h42 du matin dans l’édifice centenaire.

Un ou des pompiers sur place ont, selon les documents déposés en Cour, « ordonné à l'hôtel de désactiver le système d'alarme incendie et de gicleurs sur la propriété. »

Un deuxième incendie s’est déclaré aux alentours de 5h du matin. Selon la poursuite, il s’agissait de la réémergence du même incendie.

Les pompiers n’auraient « pas réussi à éteindre correctement le premier feu avant de quitter la propriété. »

Le maire dégoûté

Le maire de Le Pas, Herb Jaques, se dit dégoûté que six pompiers volontaires se retrouvent mêlés à cette poursuite.

Si la province du Manitoba et le propriétaire veulent poursuivre la ville de Le Pas parce qu'ils pensent que nous avons mal fait le travail, poursuivez alors la ville de Le Pas, mais ne poursuivez pas les volontaires, ce n'est pas correct.

Herb Jaques, maire de Le Pas

La municipalité compte se défendre de façon vigoureuse contre les allégations, qui n’ont pas été prouvées en Cour.

Avec des informations de la CBC.

Manitoba

Incendie