•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cap Saint-Georges : les élèves francophones déménageront à l’école anglophone

L'École Notre-Dame-du-Cap, à Cap Saint-Georges.

L'École Notre-Dame-du-Cap, à Cap Saint-Georges.

Photo : Conseil scolaire francophone provincial de Terre-Neuve-et-Labrador

Radio-Canada

À Cap Saint-Georges, les élèves de l'école francophone Notre-Dame-du-Cap emménageront temporairement dans le sous-sol de l'école anglophone située à proximité.

Jeudi, le ministère des Transports et des Travaux publics de Terre-Neuve-et-Labrador annonçait une fermeture de l’École Notre-Dame-du-Cap jusqu’à la fin de l’année scolaire, pour des raisons de sécurité.

Le gouvernement réagissait aux résultats de l’évaluation structurelle de l’édifice effectuée en février par la firme d’ingénierie Wood.

Photos de l'évaluation structurelle.Agrandir l’image

Photos prises lors de l'évaluation structurelle de l'École Notre-Dame-du-Cap en février 2019.

Photo : Wood Environment and Infrastructure Solutions

Le bâtiment de deux étages, construit en 1976, s’enfonce et le mouvement de la structure semble s’être accentué dans les derniers huit à dix mois. Les ingénieurs ont conclu que l’utilisation de l’édifice mettait en danger ses occupants et qu’il fallait quitter les lieux au plus tôt.

Photos prises lors de l'évaluation structurelle de l'École Notre-Dame-du-Cap en février 2019.Agrandir l’image

Photos prises lors de l'évaluation structurelle de l'École Notre-Dame-du-Cap en février 2019.

Photo : Wood Environment and Infrastructure Solutions

Une réunion d’information a eu lieu vendredi soir au Centre des Terre-Neuviens français, à Cap Saint-Georges, en présence d’une cinquantaine de personnes. Il a été décidé que l’école déménagera temporairement dans le sous-sol de l’école anglophone Our Lady of the Cape, située juste en face, de l’autre côté de la route 460.

Le gymnase de l'École Notre-Dame-du-Cap.Agrandir l’image

Le gymnase de l'École Notre-Dame-du-Cap.

Photo : Wood Environment and Infrastructure Solutions

Les conseils scolaires francophone et anglophone travailleront ensemble dimanche pour mettre un plan à exécution et organiser le déménagement du matériel d’une école à l’autre. L’École Notre-Dame-du-Cap espère pouvoir recommencer les cours la dernière semaine de mars.

Fissures sur le plancher de l'école.Agrandir l’image

Les ingénieurs ont constaté des fissures.

Photo : Wood Environment and Infrastructure Solutions

Kim Christianson, directrice à l’éducation du Conseil scolaire francophone provincial de Terre-Neuve-et-Labrador (CSFP), explique que la décision de terminer l’année scolaire dans les locaux de l’école anglophone faisait consensus parmi les parents. Cette solution a été jugée préférable à un déménagement à l’école francophone de La Grand’Terre, située à une vingtaine de kilomètres.

L’École Notre-Dame-du-Cap ne ferme pas, insiste le CSFP, qui précise qu’il s’agit d’une situation temporaire.

L'École Notre-Dame-du-Cap.Agrandir l’image

L'École Notre-Dame-du-Cap a été construite dans une côte.

Photo : Rapport de Wood Environment and Infrastructure Solutions

Il faudra plusieurs mois avant de savoir exactement pourquoi le bâtiment qui abrite les élèves francophones bouge autant. Le rapport évoque le fait que l’école a été érigée sur un terrain qui était en pente à l’origine, et parle des infiltrations d’eau et des cycles de gel et de dégel connus ces 40 dernières années.

Des analyses plus détaillées serviront à déterminer si l’école peut être rénovée, et à quel prix.

D’après les informations de Marie Isabelle Rochon

Terre-Neuve-et-Labrador

Éducation