•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Infanticides présumés à l'Î.-P.-É. : l’évaluation psychiatrique de l’accusée est terminée

La Cour provinciale de l'Île-du-Prince-Édouard, à Charlottetown.
La Cour provinciale de l'Île-du-Prince-Édouard, à Charlottetown. Photo: Radio-Canada / François Pierre Dufault
Radio-Canada

L'évaluation psychiatrique d'une femme de l'Île-du-Prince-Édouard accusée d'infanticides est maintenant terminée, indique la Couronne.

Shannon Dawn Rayner fait face à deux chefs d'accusation d'infanticide et deux chefs d’accusation d'avoir disposé des corps des enfants dans l'intention de dissimuler leur naissance. À cela s'ajoutent deux chefs d'accusation criminelle pour avoir omis de demander de l'aide à la naissance d'un enfant.

Selon la police, la femme qui avait 39 ans au moment de son arrestation l’été dernier aurait jeté deux nouveau-nés aux ordures.

Selon les documents judiciaires, les faits allégués se seraient produits entre le 1er et le 28 février 2014, puis entre le 16 et le 18 novembre 2016.

Selon la procureure de la Couronne, Valerie Moore, Mme Rayner était de retour en cour vendredi, où son avocat, Thane MacEachern, a demandé un nouvel ajournement. Il y a déjà eu plusieurs délais additionnels dans cette affaire.

Le dossier doit revenir devant la cour le 9 avril.

Avec les informations de La Presse canadienne

Île-du-Prince-Édouard

Justice et faits divers